Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
04/02/2019 - 20:08

Macron par ici, Benalla par-là, et après?

On se demande bien pourquoi l'affaire Benalla a été hissée au rang d'affaire d'Etat – et dans l'intérêt de qui? Il est toujours surprenant que la plupart des gens s'acharnent à créer un scénario avec des bribes d'informations et des élément disparates.
Le plus frappant est qu'ils ne tiennent jamais compte de ce qu'ils ne savent pas, comme si il n'y avait rien autour des bribes d'information; comme s'il n'y avait pas du quelque chose qui relie les éléments disparates les uns aux autres. (Là, je me figure des fleurs de nénuphar dont l'eau masque les tiges et les racines.)
Ce que l'on ne sait pas n'existe pas, disent-ils. Cet argument ne sert qu'à transformer leur scénario en vérité. Ainsi, les vides sont comblés avec n'importe quoi parce que n'importe quoi, c'est toujours mieux que le vide.
Ah! La rumeur... Cette devinette livrée à la perspicacité des uns et des autre: un véritable délice.



Ainsi, tout le monde peut supposer qu'une amitié particulière est née entre Benalla et le Président de la république. Bah oui, vous pensez bien: Macron n'a pas eu d'enfants. Et puis vous n'allez quand-même pas imaginer que Benalla, Alexandre né Marwen, pourrait devoir sa position à ses compétences et uniquement ses compétences? On renifle ici le préjugé et les discriminations les plus férocement enracinées dans notre belle société.
Comme la mayonnaise ne prend pas vraiment, on commence à entendre que Brigitte Macron, elle aussi, s'est attachée au chouchou Benalla. Mais dans ce cas de figure, c'est un peu plus délicat. Mère et grand-mère, Brigitte Macron est une mama.

Et tout ce qui suggère ces conjectures est nommé actualités et parfois même information. Comme on dit, ça va bien cinq minutes pour déconner. Mais à la longue, ça devient lassant. Macron par ici, Benalla par là. Et après?
 

On s'en fout. En revanche...

Quant à savoir au profit de qui l'affaire Benalla, de péripéties en péripéties, occupe le devant de la scène : c'est beaucoup plus intéressant. Hélas: pas grand-chose à se mettre sous la dent. Pour la petite histoire, le service de sécurité de l’Élysée s'est transformé au gré des Présidents de la république : gendarmes seulement, policiers seulement, gendarmes et policiers en même temps. On imagine l'effervescence qui peut régner dans un service où gendarmes et policiers travaillent de concert à protéger le Président et les secrets d’État, comme actuellement.


Sylvie Delhaye S. D.












Partageons sur FacebooK
Petites annonces