Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
soyez-y!
France
11/04/2022 - 17:33

Présidentielle 2022 : la douche froide pour Éric Zemmour


Alors qu’il se voyait au second tour pour détrôner Emmanuel Macron, le candidat Éric Zemmour s’est rendu compte ce dimanche 11 Avril 2022 que ce n’était qu’un rêve. La réalité des urnes le disqualifie pour un second tour. Peu d’électeurs lui ont accordé leurs voix, qu’il oriente déjà vers Le Pen.



7,2% des voix pour Éric Zemmour

Le résultat n’est pas à la hauteur des efforts pour le candidat de l’extrême droite. C’est trop peu pour aller au second tour.
 Il vient en quatrième position derrière Macron ; Le Pen et Mélenchon. C’est une défaite remarquable qui correspond bien à l’opinion des électeurs sur ce candidat il y a quelques jours. Pourtant, on pensait dans différents sondages que le candidat croissait progressivement dans le taux d’opinion de vote favorable. C’est sans compter sur le taux d’abstention que l’homme appelait à un regroupement de la droite autour de lui pour faire tomber Emmanuel Macron. 
Sa défaite ne diminue pourtant rien de sa haine politique pour l’ancien président Macron.

 

Éric Zemmour contre Macron malgré sa défaite

Si son projet de regroupement de la droite autour de sa personne au second tour n’est plus possible, il le veut autour de Marine Le Pen. C’est le premier candidat à appeler à voter pour Marine Le Pen. On pouvait entendre dans une allocution du patron du parti « Reconquête » : " J’appelle mes électeurs à voter pour Marine Le Pen ". L’homme serait-il en train de mettre de côté ses désaccords avec Le Pen pour combattre ensemble Macron ? C’est encore trop tôt pour comprendre le vrai sens de son appel. Ce qui est certain pour le moment est qu’il ne va pas au second tour, et ne veut plus de Macron au pouvoir.

 

Qu’est ce qui n’a pas marché chez Éric Zemmour

Il faut remarquer premièrement une sorte de lassitude dans la candidature de l’homme. Un retard qui serait probablement à l’origine de beaucoup de coups d’éclats pour se rattraper. Malheureusement, les coups d’éclats du candidat pendant la campagne sont restés un peu trop conformes à ses penchants. Si ses propos ne manquent pas de réalisme, le problème se trouve au niveau des électeurs qui n'aiment pas ses positions. Il est vrai qu’il a tenté de rompre la routine « Macron Vs Le Pen » dont les Français semblent être fatigués. 
Mais devrait-il s’en prendre à un camp plus violemment que l’autre ? On doit se demander aujourd’hui s’il n’était pas mieux pour lui de ne pas consacrer une bonne partie de sa campagne à évaluer Macron. En attendant le second tour, il devra se ranger dans la logique de Marine Le Pen s’il veut la soutenir. 
            


Frank Robin

Lu 806 fois





Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest