Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
soyez-y!
Naturopathie et Medecine Naturelle
17/05/2022 - 12:00

Quand le COVID fait Vieillir le Cerveau.

1 virus de gagné, 10 points de QI en moins !




Quelques mois plus tard, il se trouve que le phénomène est bien plus grave que ça :
 
L’impact du coronavirus sur le cerveau équivaudrait en réalité à la perte de vingt années de neurones, réduisant de manière nette les capacités cognitives (2).
 
En d’autres termes, vous êtes un cinquantenaire avec le cerveau d’une personne de septante ans.

Moins dix points de QI, d’un coup (3)!
 
Plus effrayant encore, cette condition perdure longtemps : 10 mois après leur infection au Covid, ces troubles, qui touchent autant la sphère psychiatrique que neurologique ou cognitive, concernent encore un tiers des patients,
 
Tandis que le rétablissement est lent il s’avère qu’il ne peut jamais être atteint complètement.
 
Vraisemblablement l’intensité de ces troubles est de plus en plus importante à mesure que la forme de Covid développée était de plus en plus sévère.
 
Tout récemment, des chercheurs anglais ont publié le résultat de leurs recherches sur le sujet :
 
46 patients, sélectionnés pour avoir été hospitalisés durant la première vague de la pandémie car positifs au Covid, se sont vus demander de réaliser des tests de compétences cognitives, six mois après leur infection.
 
Leurs résultats ont ensuite été comparés à ceux de 66’000 autres personnes et le constat est sans appel :
 
Les patients atteints par le Covid avaient des scores plus bas et étaient plus lents à répondre que leurs pairs de même âge et même niveau d’éducation.
 
Et ces baisses cognitives étaient considérables, car ces patients âgés d’environ 50 ans avaient des résultats plus proches de ceux des personnes de 70 ans que de ceux de leur tranche d’âge.
 
Les tâches les plus affectées étaient le raisonnement analogique, la planification dans l’espace, les manipulations en 2D et la mémoire des mots (4).”
 
Pourtant, cela faisait déjà six mois qu’ils étaient censés être sortis d'affaires vis-à-vis du virus !

Une atrophie ravageuse, visible à l’imagerie médicale
 
Et ce phénomène d’atrophie cérébrale peut également s’observer à l’IRM(5).
 
En comparant les imageries cérébrales de plus de 700 personnes, de 51 à 81 ans, positives ou non au Covid, les chercheurs ont pu constater que :
 
par rapport au groupe de contrôle (regroupant des sujets n’ayant jamais contracté le Covid), ceux qui ont été infectés ont perdu de 0,2 à 2% de tissus cérébraux, notamment dans les régions liées à l’odorat et à la mémoire (6).”
 
Et la majorité des personnes positives n’avaient même pas contracté de forme sévère de la maladie !
 
Autrement dit, il suffit d’une infection au coronavirus, peu importe l’intensité, pour que le cerveau commence à être atteint.
 
Si l’origine de ce mal n’est pas encore bien connue, il est clair que le coronavirus ne s’attaque pas uniquement aux voies respiratoires, au goût et à l’odorat.
 
Quels autres organes est-il encore capable d’affecter et ce, même plusieurs mois après ?
 
Quoiqu’il en soit, pendant ce temps, ces troubles cognitifs ont eu tout le loisir de s’infiltrer dans la population, puisque des millions de personnes se sont vues hospitalisées pour des formes plus ou moins sévères de Covid au fil des vagues successives…
 
Et vous, vous vous souvenez où vous avez laissé vos clés ?
 
Prenez soin de vous,
 



Lu 272 fois




Le courrier des Lecteurs | Naturopathie et Medecine Naturelle


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest