Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
11/09/2008 - 19:44

11 Septembre: des personnes toujours traumatisées

NEW YORK - Près de 70.000 personnes souffrent d'un syndrome de stress post-traumatique, suites aux attaques du 11-Septembre 2001, a-t-on appris dans une nouvelle étude publique diffusée par le bulletin de l'Académie de médecine.



Il s'agit de l'analyse la plus complète jamais menée. Elle a été orchestrée par le ministère américain de la santé, ainsi que le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies et a concerné 71.437 personnes qui ont accepté d'être suivies pendant 20 ans, à compter de 2001.

Parmi les participants, tous volontaires, on compte des sauveteurs, de ceux qui ont participé aux recherches, des résidents du quartier (Lower Manhattan), des personnes qui travaillent dans la zone et des passants. Les estimations parlent de 400.0000 personnes fortement exposées à la catastrophe.

Plus de la moitié des personnes interrogées se sont trouvées dans le nuage de poussière qui a suivi l'effondrement des tours jumelles; 70% ont assisté à une scène dramatique, comme l'avion frappant la tour ou les personnes qui se sont jetées dans le vide; 13% ont été blessées ce jour-là.

L'étude indique qu'entre 35.000 et 70.000 personnes ont développé le syndrome de stress post-traumatique, soit quelque 16% des participants et de 3.800 à 12.600 souffrent d'asthme depuis.

"Le consensus au sein du corps médical est que le syndrome de stress post-traumatique peut apparaître tout au long de la première année", a expliqué Lorna Thorpe, commissaire adjoint en épidémiologie au Service de Santé de la ville de New York. Ici, "certaines personnes ont développé ce symptôme des années plus tard. Et dans certains cas, il est difficile de dire s'ils sont directement liés aux événements du World Trade Center ou juste le résultat d'allergies ou du terrain propre au patient".

Le syndrome de stress post-traumatique est plus répandu parmi les personnes qui ont été blessées, celles qui ont de faibles revenus et les hispaniques. En général, les minorités et les personnes à faible revenu, tout comme les femmes, sont plus sensibles mentalement et physiquement.

Source:: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces