Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Histoire
17/04/2006 - 21:16

1936 - 2006: 70 ans de front populaire

Première partie: 'La riposte ouvrière au coup de force fasciste de février 1934'

En janvier 1934 un scandale financier éclate, le scandale Stavisky qui éclaire sur la corruption de l'état bourgeois en s'assurant des complicités dans les hautes sphères du pouvoir, de la justice et du monde de l'argent.
Les ligues factieuses voient dans ce scandale le moment idéal pour jouer de populisme et de démagogie, avec le soutien de la presse. Cette démagogie trouve un écho favorable dans la petite bourgeoisie et dans le gouvernement Chautemps et sa majorité socialiste.



1936 - 2006: 70 ans de front populaire

Le coup de force fasciste du 6 février

La démission du gouvernement Chautemps et la formation du gouvernement Daladier (Radical) permet aux ligues de se coordonner pour se réunir devant l'Assemblée afin d’empêcher l'investiture du nouveau gouvernement. L'assaut est mené contre le palais Bourbon mais échoue.
Le 7, les ligues gagnent la bataille parlementaire, les partis fascistes obtiennent le départ de Daladier et s'allient avec les forces du grand capital dans un gouvernement « d'union nationale » dirigé par Pétain, Laval, Tardieu et Herriot (Radical).
L'émeute fasciste du 6 montre le danger du coup d'état fasciste, et l'importance de mener une riposte.



Le rôle décisif du PCF le 6 février
L'Humanité appelle la classe ouvrière à contre-manifester le 6 au soir, des batailles de rue se déroulent entre les ouvriers et les factieux. Maurice Thorez, à la chambre, lance un appel « à tous les prolétaires et à nos frères les ouvriers socialistes pour qu'ils viennent dans la rue chasser les bandes fascistes. Dans la foulée le Bureau Politique du PCF décide de créer des fronts uniques socialo-communistes pour créer une grève politique visant à briser les ligues et la grande bourgeoisie.
Le 7, la CGTU (minorité issue d'une scission de la CGT en 1921, proche du PCF et dirigé par Benoît Frachon) appelle à l'unité d'action avec la CGT (réformiste, proche de la SFIO et dirigée par Léon Jouhaux, fondateur de FO en 1947), les travailleurs luttent contre la police qui a interdit la manif antifasciste. Le PCF invite « les travailleurs communistes, socialistes, confédérés et unitaires, les sans parti, à se rassembler, dans leurs localités, de venir ensemble à la manifestation ! … ». Le gouvernement interdit la manifestation et la répression est féroce (9 morts 66 blessés et des milliers d'arrestations). Le gouvernement espérait écraser la contestation or il se produit l'inverse, en effet, l'unité commence à se faire et à s'organiser entre la base socialiste et les communistes.

Le 12 février
La CGT et la SFIO se décident à passer à l'action, ils appellent à la grève générale pour le 12, aussitôt le PCF et la CGTU se décident à réussir la grève et l'unité, ils appellent à participer aux mouvements massivement. Prés de 4 500 000 manifestants battent le pavé. Au coude à coude se trouvent socialistes, communistes, confédérés et unitaires.
Le PCF apparaît comme l'organisateur de la riposte, il parvient à déjouer le complot fasciste au gouvernement, il fait de la classe ouvrière une force révolutionnaire unie et combative. Il brise les interdits des dirigeants socialistes et développe l'idée de l'action commune. Le PCF et le prolétariat apparaissent comme le moteur de la lutte antifasciste.

Nicolas Maury










1.Posté par nicolas le 18/04/2006 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci de publier cet article, c'est un hommage aux femmes et aux hommes de cette époque qui ont réussit a faire plier la bourgeoisie pour la reconnaissance du droit "au bonheur"

amicalement

nicolas...


Flashback :
< >

Mercredi 30 Mai 2018 - 17:11 La guerre des pauvres n'aura pas lieu

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK