Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
02/08/2014 - 23:58

50 kilos d’héroïne dérobés au siège de la police parisienne

Cela aurait pu être le casse de l'année: cinquante kilos d'héroïne représentent deux millions d'euros. Un joli petit magot sur lequel asseoir sa retraite. Une disparition vers un paradis de cocotiers et une reconstruction faciale auraient été romanesques. Mais non, fort heureusement, le lascar – si c'est bien lui - s'est fait pincer à Perpignan, où il était en vacances. La drogue ne semble pas avoir encore été retrouvée. Pourquoi stocker la drogue saisie et ne pas la détruire plus rapidement?



Roy Scheider & Gene Hackmann: French Connexion
Roy Scheider & Gene Hackmann: French Connexion
Disparition de 51 kilos de cocaïne: par où passe la drogue saisie? Après les soupçons de viol au sein même de ses locaux, voilà que le "36 Quai des Orfèvres" est à nouveau au coeur d'une affaire qui éclabousse sa réputation. Quelque 51 kilos de cocaïne, placés sous scellés judiciaires, ont disparu des locaux de la brigade des stupéfiants. ... La drogue a été vue pour la dernière fois le 23 juillet et avait été saisie au début du mois lors du démantèlement d'un trafic à Paris. (lexpress.fr)

Arrestation d'un policier suspecté du vol de 50 kg de cocaïne: La perquisition des locaux et les auditions des policiers affectés à la surveillance du sas de sécurité du siège de la police judiciaire ont conduit les enquêteurs sur la piste de ce fonctionnaire de police. "Lors de ces auditions, il est apparu qu'un individu avait été vu entrant dans les locaux avec deux sacs et en ressortant peu de temps après, et ce dans la nuit du 24 au 25 juillet", peut-on lire dans le communiqué [du Préfet de police et du Procureur]. (Reuters)

Extrait de la déclaration de Bernard Cazeneuve, Minsitre de l'intérieur, le samedi 2 août 2014: «Je souhaite que les investigations en cours fassent toute la lumière sur ces actes intolérables, afin de savoir comment ils ont été perpétrés et s’il y a eu des complicités. Je le dis avec la plus grande fermeté: ce type de dérive ne peut exister dans la police de la République. Il s’agit d’une affaire extrêmement grave, dont je tirerai, en temps et en heure, toutes les conséquences. Je tiens à féliciter les enquêteurs de l’IGPN, l’inspection générale de la police nationale, dont les investigations extrêmement rapides et précises ont conduit à cette interpellation grâce, entre autres éléments, à l’exploitation de témoignages et de fichiers vidéo. Ces investigations se poursuivent bien évidemment à l’heure où je vous parle. Mais je voudrais aussi rendre hommage aux fonctionnaires de la préfecture de police, dont la réputation ne saurait être atteinte par le comportement inqualifiable et abject d’individus qui n’ont pas leur place dans les rangs de la police nationale.»

Sylvie Delhaye S. D.









Flashback :
< >

Lundi 13 Janvier 2020 - 18:56 "Il faut savoir arrêter une grève"

Mardi 31 Décembre 2019 - 20:39 Voeux d'Emmanuel Macron pour 2020

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League