Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
18/06/2008 - 10:34

A 8,9 milliards d'euros, le déficit 2008 du régime général de la sécu est stable


La Commission des comptes de la Sécu (CCSS) doit publier mercredi ses prévisions actualisées des comptes 2008, toutes branches confondues (maladie, vieillesse, accidents du travail, famille), qui révèlent des dépenses plus élevées que prévu, compensées par des recettes elles aussi plus importantes.



Le déficit du régime général (salariés du privé) de la Sécurité sociale devrait s'élever à 8,9 milliards d'euros en 2008, un chiffre proche des prévisions de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS), a-t-on appris auprès d'une source proche du dossier.

Le déficit devrait s'établir à 8,9 milliards d'euros, un chiffre légèrement supérieur aux 8,8 milliards d'euros prévus dans la LFSS 2008 votée à l'automne. Un déficit à rapporter toutefois à la masse totale des dépenses qui devrait s'établir à environ 302 milliards d'euros sur l'année, pour des recettes d'environ 293 milliards.

Le ministre du Budget Eric Woerth avait annoncé dès mardi soir que le déficit prévu dans la LFSS "est respecté".

"Nous n'avons pas un accroissement du déficit, plutôt une stabilisation", a-t-il précisé à la presse à l'issue d'une audition par la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

En 2008, pour la première fois depuis 1993, le déficit de la branche vieillesse, qui devrait être de 5,6 mds EUR, est plus important que celui de la branche maladie, évalué à 4,1 mds pour 2008 par la CCSS, selon une source proche du dossier.

Les deux autres branches, famille et AT-MP (accidents du travail-maladies professionnelles), seraient en excédent: respectivement +0,3 milliard d'euros et +0,4 milliard d'euros.

L'addition de tous ces chiffres donne un déficit total de 9 milliards, mais c'est la conséquence des "arrondis" retenus par la CCSS.

La quasi-conformité de ces nouvelles prévisions avec celle de la LFSS 2008 peut surprendre.

D'abord parce que la loi de financement 2008 avait été préparée sur la base d'une prévision de déficit de plus de 11 milliards d'euros pour 2007, alors qu'il s'est finalement établi à 9,5 milliards d'euros l'année dernière.

Ensuite, parce que les dépenses de deux branches déficitaires devraient être supérieures aux prévisions.

Pour la branche vieillesse, les dépenses devraient continuer à progresser sur le même rythme que les années précédentes, sous l'effet toujours des départs anticipés et des retraites des baby-boomers, et malgré la mise en place de mesures incitant à l'allongement de la durée d'activité.

Pour la branche maladie, l'objectif de dépenses (Ondam) devrait être dépassé. Les experts du comité d'alerte sur les comptes de la Sécu avaient évalué le dérapage entre 500 et 900 millions d'euros fin mai. La CCSS aurait retenu une hypothèse de 700 millions d'euros.

Mais pour les deux branches, ces dépenses en hausse sont compensées, au moins en partie, par des recettes elles aussi supérieures aux prévisions. La progression de la masse salariale, sur laquelle sont prélevées les cotisations sociales, devrait en effet rester forte en 2008.

Le ministre du Budget a néanmoins indiqué mardi que des mesures étaient envisagées pour "tempérer" le dépassement attendu de l'Ondam.

Le Fonds de solidarité vieillesse (FSV) devrait lui afficher un excédent de 1 milliard d'euros, qui n'est pas comptabilisé dans le solde du régime général.

Source: news.yahoo.com


Y.K/SourcesWeb






Y.K/SourcesWeb

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK