Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
05/10/2007 - 11:20

ALSTOM: 18 mois avec sursis requis contre Pierre Pasqua


L'avocat général a requis 18 mois d'emprisonnement avec sursis et 300.000 euros d'amende contre Pierre Pasqua, rejugé en appel pour recel d'abus de biens sociaux au détriment du groupe Alstom.



18 mois d'emprisonnement avec sursis et 300.000 euros d'amende. C'est ce qu'a requis l'avocat général de la cour d'appel de Paris contre Pierre Pasqua, le fils unique de l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, rejugé, jeudi 4 octobre, pour son rôle dans une affaire de pots-de-vin extorqués en 1994 à la société Alstom.

"Nous sommes dans une affaire de racket. Les gens d'Alstom ont été rackettés, même s'ils ont été peut-être été plus consentants qu'ils ne le disent", a déclaré Denys Millet, l'avocat général.
La décision de la 9e chambre de la cour d'appel sera mise en délibéré à l'issue des plaidoiries de ses avocats.

Je suis ici de mon plein gré et si j'avais pu le faire en première instance, je me serais présenté", a-t-il déclaré.
A l'époque, en janvier 2006, il avait été jugé par défaut et relaxé, mais le parquet, qui avait requis 2 ans de prison ferme, avait interjeté appel.

Agé de 59 ans, Pierre Pasqua est revenu vendredi en France après plus de 7 années passées en Tunisie, et a été placé sous contrôle judiciaire.
Il devait être jugé aux côtés de 8 proches, à partir de lundi, par le tribunal correctionnel de Paris, dans le cadre d'une affaire de détournements de fonds présumés au détriment d'une société dépendant du ministère de l'Intérieur, la Sofremi.

Lire la suite de l'article en ouvrant la pièce jointe ci dessous:






SD/Source Web








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb