Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
15/04/2011 - 19:35

Actu Monde: Etats-Unis, Libye, Chili...


Etats-Unis: de violents orages font neuf morts; Libye: un enlisement militaire selon Obama; Twitter irait-il mal?; Chili: exhumation de Salvador Allende; Grèce: un plan pour sortir de la crise



Actu Monde: Etats-Unis, Libye, Chili...
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Etats-Unis: de violents orages font neuf morts
Neuf personnes ont été tuées et 25 autres ont été blessées depuis jeudi soir après le passage de violents orages dans les Etats de l'Arkansas et de l'Oklahoma (centre des Etats-Unis), selon un bilan vendredi des autorités locales.
A Tushka, une tornade s'est abattue jeudi soir sur cette petite localité de l'Oklahoma, faisant deux morts et d'importants dégâts matériels. Dans l'Arkansas, de très violents orages ont fait sept morts vendredi. Les victimes ont été tuées par des chutes d'arbres sur leur mobile home, maisons ou véhicules.

Libye: un enlisement militaire selon Obama
Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi qu'il existait un enlisement militaire en Libye, tout en affirmant que la pression croissante sur Moammar Kadhafi le contraindrait à quitter le pouvoir.
Le dirigeant libyen est "serré de toutes parts", dit le chef de la Maison Blanche, assurant que Moammar Kadhafi commençait à manquer d'argent et de moyens logistiques.
S'il reconnaît un enlisement sur le terrain, il souligne que la mission de l'OTAN en Libye a débuté il y a moins d'un mois. Il estime que le colonel Kadhafi sera au final contraint de quitter le pouvoir, et ne voit donc pas de raison de modifier la stratégie américaine dans ce conflit.
Le chef de la Maison Blanche ne juge ainsi pas nécessaire que les Etats-Unis reprennent une participation directe à la mise en place de la zone d'exclusion aérienne en Libye. Il rappelle le soutien apporté par Washington aux troupes de l'OTAN dans ce conflit, notamment dans les renseignements et le ravitaillement des avions de combat.

Twitter irait-il mal?
La compagnie pèse aujourd'hui plus de 5 milliards de dollars, compte des ingénieurs de talent, 360 millions de dollars levés auprès de gros investisseurs, une expansion à l'international, reste un exemple par son démarrage fulgurant, mais CNN dresse une analyse plus pessimiste.
Car sa fréquentation est en baisse aux Etats-Unis. Un signe de mauvais augure car il révèle un problème plus profond: un positionnement incohérent dû aux nombreux changements de responsables, pointe CNN. Car chez Twitter, le turn-over est rapide, et rarement planifié.
En 2008, l'assemblée générale considère que Jack Dorsey, un des co-fondateurs, ne fait plus l'affaire en tant que PDG. Il est remplacé par Evan Williams, lui aussi co-fondateur du site de micro-blogging. C'est un point de non-retour, assure CNN. La communication entre les différents responsables va désormais devenir compliquée, voire impossible. Un crack du management surnommé «the coach», Bill Campbell, est même appelé à la rescousse. Mais rien n'y fait. Evan Williams finit par s'auto-rétrograder et nomme Dick Costolo à sa place. En mars dernier, Jack Dorsey est à nouveau rappelé pour jouer le rôle de product chief.
Il y a manifestement un problème de management à la tête de Twitter. Et cela en serait même le pêché originel, avec d'après Business Inside, une bataille des ego dès sa création. Car contrairement à ce qu'assure l'histoire officielle, l'ambiance n'était pas à la franche camaraderie.
La légende veut que l'idée de la plateforme de micro-blogging que l'on connaît aujourd'hui soit venue de Jack Dorsey et Biz Stone, un ami d'Evan Williams. Ce dernier était à la tête d'Odeo, la startup à l'origine de Twitter. La réalité serait tout autre, écrit Business Inside. La mise au point de Twitter ne serait pas le fruit d'une collaboration entre Stone et Dorsey, mais du travail de Dorsey et Noah Glass, l'oublié de l'histoire officielle, qui aurait supporté le projet Twitter.

Chili: exhumation de Salvador Allende
Une enquête est réouverte pour savoir s'il est suicidé ou s'il a été assassiné...
Suicide ou assassinat? La justice chilienne a ordonné ce vendredi l'exhumation des restes de l'ancien président chilien Salvador Allende, dans le cadre d'une enquête rouverte récemment pour établir s'il s'est suicidé ou s'il a été assassiné lors du coup d'Etat du 11 septembre 1973.
Le juge Mario Carroza a accédé à une demande, déposée mercredi par la famille de l'ancien président socialiste renversé, et l'exhumation devrait avoir lieu «dans la deuxième quinzaine de mai», a annoncé un porte-parole du pouvoir judiciaire. Allende, président socialiste du Chili depuis 1970, est mort par balle dans le palais présidentiel de Santiago, bombardé par l'armée de l'air, lors du putsch mené par le général Augusto Pinochet. Il avait 65 ans.
Peu après sa mort, une autopsie avait été pratiquée à l'Hôpital militaire de Santiago et, selon la version des autorités ainsi que des témoignages, il s'était suicidé en se tirant une balle sous le menton. La famille Allende elle-même privilégie la thèse du suicide.
La justice a rouvert en janvier une enquête sur la mort d'Allende, ainsi que sur 725 autres cas de crimes contre les droits de l'Homme sous la dictature (1973-90), qui n'avaient jamais été traités faute de plaintes. La dictature a fait plus de 3.100 morts ou disparus.
L'exhumation est la conséquence logique de la réouverture de l'enquête et le juge l'aurait ordonnée de lui-même, mais la famille avait choisi symboliquement de faire une demande formelle, avait expliqué la fille d'Allende, la parlementaire socialiste Isabel Allende.

Grèce: un plan pour sortir de la crise
Athènes a annoncé vendredi la privatisation d'ici 2013 d'entreprises phares du pays allant du groupe d'électricité DEI aux chemins de fer en passant par la téléphonie ou les casinos, dans le cadre d'un plan de sortie de crise destiné à éviter une restructuration de la dette.
En présentant son plan quasiment un an après l'appel à l'aide lancé par le pays à ses partenaires et l'octroi d'un prêt de 110 milliards d'euros, le Premier ministre Georges Papandreou a souligné qu'il prévoyait des «changements radicaux».
La Grèce résoudra «en profondeur» ses problèmes, «non pas en restructurant la dette, mais en restructurant le pays», a insisté le Premier ministre, qui a reçu le soutien dans la journée de la Banque Centrale Européenne et du chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, affirmant que les «rumeurs» sur une restructuration de la dette de la Grèce étaient «totalement infondées».
L'annonce des détails du plan doit intervenir après Pâques, le 24 avril. Mais dès vendredi, le gouvernement, acculé par des marchés convaincus de l'insolvabilité du pays, a levé le voile sur ses projets de privatisation, qui brisent quelques tabous en Grèce, et annoncé des mesures d'économie comportant un passage des fonctionnaires à 40 heures par semaine, contre 37,5 actuellement.
Ainsi, l'opérateur national d'électricité, DEI va voir la participation de l'Etat, actuellement à 51% tomber à 34%. L'Etat devrait conserver la direction opérationnelle du groupe, qui a signé cette semaine un partenariat avec un groupe chinois, après avoir fait de même avec le Français EDF.
Au total, les cessions doivent rapporter entre 12 et 16,5 milliards d'euros d'ici 2013, dont 2 à 4 milliards d'euros dès cette année.

Source: Yahoo News

MD/source web




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo