Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



Internet
03/05/2011 - 13:23

Actu jeux vidéo


Test Outland sur PS3; Test Carnival : Bouge ton corps ! sur X360; Test Conduit 2 sur Wii; Test Darkspore sur PC; Test Patapon 3 sur PSP;



Actu jeux vidéo
Test Outland sur PS3
Se faire un nom n’est pas chose aisée, surtout quand on est destiné aux plates-formes de téléchargement. Le studio indépendant Housemarque en a bien conscience, et face à ses expériences passées, a choisi de puiser ses idées chez les voisins pour mettre en forme sa dernière production : Outland. Et c’est grâce à ses qualités esthétiques indéniables et ses multiples clins d’œil que le titre réussit à se faire remarquer sur le Xbox LIVE Arcade et le PlayStation Network.
En empruntant diverses idées à droite comme à gauche, Outland pourrait passer pour la production facile qui a besoin de copier sur ses voisins afin d’exister. Mais les développeurs d’Housemarque sont allés plus encore loin en donnant un réel intérêt à leur bébé grâce à un gameplay bien pensé et intuitif, auréolé en prime d’une réalisation soignée et originale.
Note: 16/20

Test Carnival : Bouge ton corps ! sur X360
Parce que la Foire du Trône, ce n'est pas tous les jours et que ça revient cher à la fin d’une journée, 2K Games propose une alternative pour les parents ayant des petits bambins hyperactifs : Carnival : Bouge ton corps, adaptation sur Kinect de la célèbre licence déjà sortie sur Wii et DS et vendue à plus de six millions d'exemplaires dans le monde. Pas moins de 20 mini-jeux qui sentent bon la barbe-à-papa, les cacahuètes grillées et les pommes d'amour, jouant en prime la carte du casual gaming à 200% pour permettre à tous de s'y coller. Gardez bien les mains à l'intérieur de l'appareil, c'est (re)parti pour un tour...
Déjà pas très excitant sur Wii, Carnival : Bouge ton corps n'est pas non plus une réussite sur Kinect, la faute à des mini-jeux pas très nombreux, peu inventifs et parfois identiques aux anciennes versions. La reconnaissance des mouvements via Kinect n’est pas au point non plus, ce gâche le plaisir. C’est dommage car l'ambiance colorée, chaleureuse et chatoyante et certains mini-jeux et autres défis conviviaux permettent de partager un bon moment en famille.
Note: 9/20

Test Conduit 2 sur Wii
En 2009, The Conduit était censé mettre tout le monde d'accord en s’imposant comme LE FPS incontournable de la Wii. Malheureusement, si la prise en main se montrait plutôt correcte, le manque d’originalité et la réalisation perfectible du titre ont rapidement fait déchanter ceux qui en attendaient visiblement trop. Sobrement intitulée Conduit 2, sa suite va tenter de redorer le blason d’un genre qui ne réussit décidément pas à la dame blanche de Nintendo. Pari réussi ?
N'y allons pas par quatre chemins, Conduit 2 ne plaira qu'à un seul public : les joueurs Wii en mal de titres musclés. Très conventionnel dans son architecture, le FPS de High Voltage Software n'est pas une claque visuelle et, finalement, seules sa prise en main malléable et ses armes bizarroïdes retiendront l'attention, du moins en ce qui concerne le mode solo. Car le multijoueur arrive à redresser la barre avec pas moins de 14 modes de jeu, et se montre en définitive, certes classique, mais aussi riche que celui d'un jeu sur console HD. Et en regard du reste, c’est plutôt une bonne chose.
Note: 13/20

Test Darkspore sur PC
Que vous ayez aimé ou détesté Spore, vous pouvez ranger vos a priori au placard car Darkspore n'a finalement pas grand-chose à voir avec son "prédécesseur". Le design des créatures est identique, le fameux éditeur aux multiples possibilités a été partiellement repris et c'est à peu près tout. Pour le reste, nous avons tout simplement affaire à un hack 'n' slash dans l'espace. Pas de quoi se réveiller la nuit, même si le jeu développe quelques bonnes idées sur certains points de détails.
Tout le problème de Darkspore vient de son positionnement maladroit sur le marché. S'il s'était agit d'un jeu indépendant à petit prix, ou même d'un free-to play, il y aurait eu matière à s'enthousiasmer, ou au moins à s'en satisfaire. Mais pour un titre vendu "full price", il n'y a vraiment pas de quoi s'emporter. Les quelques bonnes trouvailles, comme les parties enchaînées ou les éléments à collectionner, ne suffisent pas à compenser un certain manque de contenu et d'intérêt sur le long terme. L'absence de véritable scénario liant les différents niveaux est également préjudiciable au jeu, qui manque clairement d'ambition. Les franchises Diablo et Torchlight peuvent dormir tranquille.
Note: 12/20

Test Patapon 3 sur PSP
Présent dans un coin de la tête des amateurs de la série, l'hymne guerrier "patapatapatapon" était jusqu'à aujourd'hui bien tranquille, calé au niveau des souvenirs. Mais avec l'arrivée de Patapon 3, les petites voix criardes reviennent remplir l'esprit et il est facile de se laisser aller à siffloter cet air entêtant. Un fléau qui est au service d'une suite qui, comme ses petits héros guerriers, avance sur une ligne droite. La qualité dans la fidélité à des racines efficaces ?
Laissant de côté l'aspect accessible et attachant de la série, Patapon 3 tente une piste différente avec des bases communes et un glissement vers le RPG. Un renversement qui va de pair avec une augmentation notable de la difficulté et l'apparition d'une ambiance plus sombre, moins festive. Un nouveau cap qui ne fait pas de Patapon 3 un mauvais titre, loin de là, mais qui pourra désorienter les amateurs de la série et surtout perdre facilement les nouveaux joueurs. Cela à cause d'une grande implication demandée et de rouages de gameplay pas toujours évidents. Le conflit devient tout de suite moins sympathique lorsque les patapons le prennent au sérieux.
Note: 14/20

Source: Jeuxactu.com

Marlène Delcluze








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: