Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Portraits d'Artistes
14/07/2007 - 21:42

Actu porno: Va Nina ah ah

Nina Roberts, née Sophie Malnatti,. le 29 avril 1979, est une actrice porno française, artiste contemporaine (vidéo, photo, écriture) à forte tendance punk rock. Elle tire son pseudo de sa ressemblance avec l'actrice américaine Julia Roberts.



Nina Roberts
Nina Roberts
Elle débuta sa carrière chez HPG et tourna dans des films X pendant deux ans. Elle publie en 2004 son premier livre, J'assume, aux éditions Scali, qui retrace son parcours dans le X. Virginie DESPENTES en a signé la très élogieuse préface. Elle publie en 2007 "Grosse Vache", aux éditions Scali. Son style s'est épuré, mais le propos est toujours aussi brutal. Elle y trace le portrait d'une jeune fille qui se confronte à la boulimie, puis à l'anorexie, à la cocaïne, au speed, et à l'amour, avec ou sans le "grand A". Son "portrait de jeune fille moderne" est crédible, sincère et efficace, mais surtout traversé d'un humour enragé. Avec ce second livre, un journal présenté au public comme un roman, la possibilité d'un canular littéraire n'est pas encore écartée.


Voilà en somme ce que vous trouverez sur Nina en surfant sur le web, c'est-à-dire une petite dizaine de lignes d’un style plus critique qu’intéressé , ce style froid que l’on emploie pour les VIP qui dérangent et qui, en fait, soulèvent plus de questions que de réponses.
« C’est un peu court jeune homme, on aurait pu dire au DIEU bien des choses, en somme » avait dis Cyrano de BERGERAC en parlant de son nez…
OUI, un peu court pour une « actrice » qui se définit elle-même comme une simulatrice et non comme une artiste.
Un peu court pour une carrière commencée à 23 ans, carrière qui à fini par déranger et le monde du X qu’elle a fini par quitter, et les critiques littéraires qui jugent son deuxième «essai» comme un «canular» (ce qui, soit dit entre nous, est plutôt l’apanage de BHL mais lui n’arrivait pas à bander devant les caméras, préférant être un philosophe masturbateur).

Mais au lieu de jouer au critique qui critique les critiques, je préfère vous conter ma rencontre avec ce personnage émouvant qui m’a «touché»…


Nous sommes en Alsace –Lorraine au mois de novembre et le salon de l’érotisme affiche les images de sa marraine EVE ANGELI.
Les coquins que nous sommes, alléchés par la marraine écervelée mais néanmoins pourvue d’un physique avantageux, décident de s'y rendre avec la permission de leurs épouses respectives, évidemment une sortie entre mâles.

Le passeport de la liberté obtenu, l’objectif n’est pas seulement le salon de l’érotisme mais aussi l’ouverture d’un magasin sexy proposant sex toys, vidéos pornos et bien sûr stripteases (je vous ai dis entre mâles).

Qu’elle ne fut pas ma surprise en voyant sur la devanture du magasin les photos de Nina ROBERTS et d’Estelle DESANGES, elle aussi actrice porno, et qui avaient pour mission d’attirer la clientèle.
Alors que les différentes présentations sur une petite scène montée pour l’occasion émoustillaient mes copains, mon regard se posa sur Estelle qui se changeait…

« Nina, une photo s’il te plait !!! », derrière moi, un fan tentait de ramener un trophée chez lui à l’aide son téléphone portable.
N’écoutant que ma testostérone, j’arrête le bougre et me rapproche de Nina.
« Nina je suis ravi de te rencontrer, si tu savais le nombre de fois que je me suis…»
Oups !!
Mais elle sourit et me dit:
« Une photo ou mieux ?? » Reoups !!!
« Une bise et ton sourire » peuh ! le mec est gentleman même avec une actrice porno.
Je ne savais pas que cela lui avait fait plaisir.

Deux heures plus tard, sur le parking du salon de l’érotisme, les assoiffés que nous sommes dégustent une bière du pack acheté pour l’occasion et, évidemment, j’étais la proie des railleries de mes potes qui étaient plus jaloux que le pire des cocus.
Une voiture s’arrête à notre hauteur, en sort la jolie Nina, en « civil ». D’un rapide regard elle me reconnait (OUPS !!) m’adresse un sourire et s’approche.
Après une discussion d’un quart d’heure nous l’accompagnons à l’entrée du salon où elle devait faire des dédicaces et un striptease.
Je la regarde s’éloigner et je me dit que j’écrirai fièrement cette rencontre.
Le fait est que toute la soirée Nina et moi n’avons fait que nous croiser et à chaque fois, c’était avec beaucoup de complicité qu’elle s’adressait à moi.
J’ai obtenu, bien sur, une photo en sa compagnie, un autographe, une danse, ai pu profiter de son show très très chaud mais le meilleur qu’elle m’ait donné, c’est sa simplicité, son naturel et sa sympathie.

Nina a quitter le X, y reviendra-t-elle? Euh, je m’en fiche mais, pour ces êtres généreux, le porno est un moyen qui ne donne pas assez de contact avec les fans.
Alors regardez les vidéos de Nina mais surtout, lisez-la car elle a eu plus à donner en écrivant qu’en pratiquant des fellations car les spécialistes du porno lui avaient attribué le titre de meilleure suceuse du X…
…. et maintenant qui suce qui ?

Alors va chercher bonheur Nina :VA NINA AH AH , VA NINA AH AH. Et, à propos, une rumeur laisse entendre que Nina se préparerait à participer à la mise en ligne d'un WebZine du Sexe actuellement en développement. CF en pièce jointe ci dessous:

TEDDEBIELLE


TEDDEBIELLE






TEDDEBIELLE


Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK