Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
18/12/2008 - 16:32

Afganistan: Pas de renforts français mais redéploiements

Paris n'envisage pas, pour le moment, d'envoyer des effectifs supplémentaires en Afghanistan, mais réfléchit à l'utilisation de ses soldats qui seront libérés sur place par le transfert de la sécurité de Kaboul aux forces locales.



"A ce jour, l'envoi de troupes supplémentaires n'est pas d'actualité", a affirmé le général Christian Baptiste, porte-parole adjoint du ministère de la défense.

Le général Baptiste était interrogé par  sur une information du journaliste de Libération Jean-Dominique Merchet, qui affirme, sur son blog Secret défense (Libération.fr), que "le ministère de la Défense et l'état-major des armées préparent l'envoi de nouveaux renforts en Afghanistan".

La France n'envisage "aucun plan d'accroissement des effectifs en Afghanistan", a confirmé peu après le ministre de la Défense, Hervé Morin.

Ni le président Nicolas Sarkozy ni lui même n'ont "donné à l'état-major la consigne de travailler sur un plan de renforcement des effectifs en Afghanistan", a-t-il ajouté, en marge d'une visite des usines Panhard de Marolles-en-Hurepoix (Essonne).

Environ 3.000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan.

Le général Baptiste a rappelé que la France est en train d'effectuer un "transfert d'autorité" aux forces afghanes, pour la région de Kaboul, et qu'une réflexion est engagée sur l'utilisation des troupes françaises une fois ce transfert achevé.

"Nous sommes responsables de la sécurité de la région capitale (Kaboul) et le transfert aux forces afghanes va se faire au cours du premier trimestre de 2009", a-t-il expliqué.

"On réfléchit à l'utilisation des troupes à la suite de ce transfert", a-t-il dit.

Environ 900 soldats français sont déployés dans la région de Kaboul.

Le journaliste de Libération, spécialiste des questions de défense, affirme que ces "nouveaux renforts" "devraient permettre de former une brigade à trois (voire quatre) bataillons interarmes" qui s'installerait dans l'est de l'Afghanistan, à partir de la vallée de la Kapissa.

Un conseil de défense, réunissant mercredi notamment le président Sarkozy, le Premier ministre François Fillon, le ministre de la Défense et le chef d'état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin, a évoqué la question des troupes françaises en Afghanistan, selon une source proche du dossier.

"Nous avons déjà fait un effort considérable. Nous avons envoyé 700 hommes de plus au début de l'année 2008 et il y aurait une sorte de contradiction entre le fait de considérer que la solution n'est pas seulement militaire et continuer à augmenter les effectifs", a par ailleurs déclaré M. Morin sur France 24.

"Nous avons défendu l'idée qu'au fur et à mesure de la montée en puissance de l'armée afghane, on puisse lui transférer la responsabilité d'un certain nombre de zones, et c'est ce qu'on fait sur Kaboul et sur ce que l'on appelle la région Centre. Ca se passe très bien", a-t-il dit.

"On avait des guerriers mais on n'avait pas de soldats. Donc on a formé des soldats. Il y a eu un énorme effort effectué par la France, mais aussi par l'ensemble de la coalition, de donner à l'Afghanistan les moyens d'assurer elle-même sa sécurité, pour qu'elle puisse retrouver le plein exercice de sa souveraineté", a-t-il ajouté.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK

Petites annonces