Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
France
27/12/2015 - 19:48

Agressions, saccages, Ajaccio encore sous tension

C'est dans ce genre de situation qu'on se dit qu'il n'y en a pas un pour racheter l'autre. Les événements de ces derniers jours ont dénaturé le sentiment nationaliste corse en laissant supposer que les Corses veulent vivre entre eux alors que leur objectif est de décider pour eux-mêmes et par eu-mêmes de l'avenir de l'Île. L'hypothèse que l'agression des pompiers tout comme le saccage de la salle de mosquée aient été fomentée par des agitateurs ou des casseurs télécommandés par quelque obscur motif n'a pas été soulevée.



Agressions, saccages, Ajaccio encore sous tension
Les premières manifestations de violence sont survenues dans la soirée de jeudi lors d'une intervention des pompiers dans le quartier des Jardins de l'Empereur. Ils s'étaient rendus dans ce quartier pour maîtriser un départ de feu. Sur place, les pompiers sont tombés dans un guet-apens. Ils ont été roués de coups par plusieurs individus cagoulés qui avaient en leur possession des barres de fer et des battes de baseball. Cette agression soulève l'indignation : les pompiers, en effet, interviennent et sauvent sans discernement.

En réaction, 600 personnes environ se sont réunies vendredi après-midi devant la préfecture d'Ajaccio. Les manifestants protestaient contre l'agression subie par des pompiers. Plus tard, dans la soirée, des centaines de personnes ont convergé vers le quartier des Jardins de l'Empereur. A l'occasion de ce mouvement de foule incontrôlé,  la foule s'en est prise à des voitures, a saccagé une salle de prière musulmane et un restaurant kebab.

Samedi, les manifestants ont continué à se rassembler et à lancer des slogans racistes et xénophobes. Dimanche, le Préfet de Corse a prononcé un arrêté d'interdiction. Il "prend effet aujourd'hui  et durera jusqu'au 4 janvier au moins, … il concerne toutes les manifestations et les rassemblements, et les contrevenants sont passibles de sanction pénale", a-t-il précisé. La cité dans laquelle s'est déroulée l'agression serait peuplée à 50% de musulmans ou de personnes originaires du Maroc. On peut se demander quelle politique a permis un tel déséquilibre dans la répartition des habitants.


Sylvie Delhaye S. D.








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 20:31 Implant de cartilages du genou

Jeudi 21 Juillet 2016 - 19:29 Dyslexie : mieux la soigner avec la musique

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces