Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
21/04/2008 - 13:55

ArcelorMittal confirme vouloir investir dans le site de Gandrange



Malgré la fermeture partielle de l'usine de Moselle, le patron du groupe, Lakshmi Mittal, affirme ce lundi que "la porte de Gandrange n'est pas fermée". Le groupe confirme son plan d'investissement et annonce même un projet supplémentaire de 300 millions d'euros.



Il reste un avenir pour le site d'ArcelorMittal à Gandrange. C'est ce qu'a tenu à affirmer ce lundi le PDG du groupe d'acier, Lakshmi Mittal, dans un entretien aux Echos, déclarant que "la porte de Gandrange" n'était "pas fermée". Le 14 avril dernier, le groupe avait confirmé la fermeture partielle du site mosellan et la suppression de 575 des 1.108 postes d'ici 2009. Il avait révélé quelques jours plus tard un programme d'investissement de 30 millions d'euros devant permettre la création d'une centaine d'emplois sur le site. C'est cet investissement que le groupe veut mettre en avant. "Les gens n'ont pas compris notre projet et nos ambitions pour la Lorraine. Ils ont cru que nous voulions complètement fermer Gandrange. Or il s'agit de n'en fermer qu'une partie et d'investir dans celle restante", explique le PDG du numéro un mondial de la sidérurgie, soulignant que son groupe est prêt à étudier toutes les opportunités d'investissement sur le site. "Nous sommes sidérurgistes, si nous voyons des opportunités pour faire un investissement viable, nous l'étudierons", indique-t-il, sans autre précision. Lakshmi Mittal précise également que son groupe envisage de réaliser en Lorraine un investissement supplémentaire "de l'ordre de 300 millions d'euros", pour y installer un projet-pilote de captage de CO2, dans le cadre du programme européen Ulcos... Lire la suite dans l'édition du 21 avril 2008 rubrique Entreprises & secteurs Source: latribune.fr





Y.K/sourcesWeb








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb