Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
22/07/2008 - 15:13

Assises nationales au Sénégal: Wade revoit sa position

Dakar-Il avait dit qu'il ne participerait jamais aux Assises nationales initiées par l'opposition réuni autour du "Front Siggil Senegal". Il avait même menacé de représailles ceux qui prendraient part à ces concertations. Mais le président Abdoulaye Wade semble maintenant changer d'approche par rapport à ces Assises nationales qui sont entrées maintenant dans leur phase effective.



En effet, recevant ce samedi au palais de la République le khalife général des Mourides, El hadji Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, le président Abdoulaye Wade a dit tendre la main à tous les Sénégalais qui veulent travailler pour le développement de leur pays.

Abdoulaye Wade a dit tendre la main à l'opposition dite "significative" regroupée au sein du "Front Siggil Senegal" qui refuse de reconnaître sa victoire à la présidentielle de 2007. Il a promis d'appliquer les conclusions qui seront issues des Assises nationales si ces conclusions vont dans le sens de l'intérêt du Sénégal.

Pour rappel, lors d'un retour de voyage à la veille du lancement officiel des Assises nationales début juin, le président Wade avait fait une sortie virulente contre les participants à ces concertations, les accusant même de chercher à renverser son pouvoir. Me Wade est allé même jusqu'à demander aux Sénégalais de choisir leur camp, estimant que tous ceux qui participeraient à ces Assises seraient considérés comme des adversaires du pouvoir.

Avant lui, le ministre Farba Senghor, par ailleurs chargé de la mobilisation au Parti démocratique sénégalais (Pds) avait utilisé les mêmes mots à l'endroit des animateurs des Assises nationales. Et le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré lui avait emboîté le pas.

Aujourd'hui, Wade semble donner raison à Mahmoud Saleh, son désormais ancien ministre conseiller qui lui suggérait de revoir sa position sur les Assises nationales. La grande question est maintenant de savoir quel crédit les initiateurs des Assises nationales vont accorder à la promesse de Wade.


Source: Rewmi


Awa Diakhate








1.Posté par salomé le 22/07/2008 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut, l'article n'est pas de rewmi mais de nettali.com; c'est de l'usurpation...


Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces