Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
05/05/2008 - 11:51

Aucune information judiciaire sera ouverte dans l'affaire Chantal Sébire


"L'enquête est loin de permettre cette ouverture d'information", a déclaré à l'AFP M. Alacchi, soulignant que "la première phase de l'enquête, qui consiste à porter officiellement à la connaissance de la famille le résultat de l'autopsie et des analyses biologiques, n'était pas à ce jour terminée".



Le procureur de la République de Dijon, Jean-Pierre Alacchi, a souligné lundi qu'il n'envisageait "nullement à ce stade d'ouvrir une information judiciaire" dans l'affaire Chantal Sébire, retrouvée morte à son domicile le 19 mars.

Rappelant que "l'aspect humain du dossier restait une de ses préoccupations majeures", le procureur précise qu'"à l'issue de cette première phase, il réexaminera les éléments de l'enquête pour apprécier l'opportunité d'ouvrir une enquête préliminaire pour rechercher les conditions dans lesquelles Chantal Sébire a pu se procurer le produit qu'elle a utilisé pour mettre fin à ses jours".

Chantal Sébire, une mère de famille de 52 ans atteinte d'une tumeur incurable au visage, avait été retrouvée morte à son domicile de Plombières (Côte-d'Or) le 19 mars, après avoir absorbé une "dose mortelle" de barbiturique, accréditant la thèse d'un suicide.

Les semaines précédant sa mort Chantal Sébire qui souffrait depuis plusieurs années d'une tumeur incurable qui lui déformait cruellement le visage, avait sollicité en vain de la justice le droit d'être euthanasiée. Conformément à la législation en vigueur, la justice avait rejeté le 17 mars sa requête. Deux jours après son corps sans vie était retrouvé à son domicile de Plombières-les-Dijon.

Le cas de Chantal Sébire a semé le trouble et suscité un débat intense en France, incitant le gouvernement à demander une évaluation de la loi Leonetti sur la fin de vie, adoptée en 2005, qui instaure le droit au "laisser mourir" mais pas à l'euthanasie active.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb








Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces