Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
21/05/2020 - 18:11

Augmentation mammaire Paris, île de France : Questions et réponses


L'augmentation mammaire Paris est une véritable chirurgie dont le but est d'augmenter le volume des seins, ce qui est possible grâce à des prothèses en gel de silicone. Les effets esthétiques sont visibles immédiatement après l'opération, et il s'agit toujours d'une partie esthétique très évidente et décisive du corps féminin. Toutes ces raisons déterminent le grand succès de cette chirurgie esthétique, qui en fait l'une des plus demandées par les femmes.




1. Qu'est-ce que l'augmentation mammaire ?
Il est important que les femmes intéressées par cette importante modification du corps se tournent vers des chirurgies esthétiques et plastiques d'un professionnalisme et d'une expérience incontestables, comme le Dr Riccardo Marsili

2. Indication pour l'augmentation mammaire ?
Ce type particulier de chirurgie consiste à augmenter le volume de la poitrine, en lui donnant une forme naturelle et donc esthétique.
Ellr est généralement recommandée par le chirurgien esthétique dans les cas suivants :

- Poitrine trop petite
- Après l'allaitement, le sein a perdu du volume
- Les seins sont différents les uns des autres.
- Changement de volume et de forme après un amaigrissement
- Perte de volume et de fermeté des seins
- Vidange et relaxation des seins
- Sein de volume différent (dans ce cas, on parle d'asymétrie mammaire)
- Des seins dont la forme ou les proportions ne satisfont pas la patiente
- Malaise physique et psychologique

3. Quelles sont les causes de la modification de l'apparence du sein ?
Outre l'inconfort physique et psychologique que peut entraîner une poitrine petite ou disproportionnée, inconfort que l'on retrouve généralement au début de l'adolescence, il y a des causes très spécifiques à prendre en compte.
La poitrine peut sembler plus petite, vide ou plus détendue principalement après la grossesse, à la suite de l'allaitement, après un amaigrissement important et lourd ou beaucoup plus simplement en raison du passage du temps.

4. À quel âge peut-on pratiquer l'augmentation mammaire ?
L'âge minimum pour subir cette opération est de 18 ans, c'est-à-dire l'âge auquel le sein est pleinement développé. Alors que pour la limite d'âge maximale pour les implants mammaires, cela dépend du degré d'élasticité de la peau et de sa propre résistance.

5. Les implants mammaires comment sont-ils fabriqués
Les prothèses qui sont maintenant implantées lors de l'opération d'augmentation mammaire ont une épaisseur de paroi particulièrement épaisse, ce qui élimine la possibilité de contraction de la capsule. La prothèse mammaire se présente sous la forme d'une coque épaisse en silicone rugueux, à l'intérieur de laquelle se trouve du gel de silicone ou de l'hydrogel, de la solution saline ou d'autres substances de la plus haute qualité. L'intérieur est compact avec des caractéristiques de cohésion très élevées. Pour cette raison, les risques (déjà assez improbables) de rupture des prothèses ont été éliminés, comme cela a été dit pour les prothèses de première génération.

6. Les prothèses utilisées Sont sûres ?
La dernière génération de prothèses se caractérise par une sécurité absolue et une durabilité illimitée. Il n'est donc plus nécessaire d'effectuer les remplacements prévus après une longue période. La seule raison de remplacement est pour les prothèses de vieille et de très vieille génération. En outre, de nombreuses études cliniques ont déjà prouvé que les prothèses sont totalement inoffensives. De plus, les prothèses elles-mêmes ne sont pas visuellement résistantes en cas d'échographie ou de mammographie. Enfin, mais c'est tout à fait pertinent, les implants mammaires n'interfèrent en aucune façon avec l'allaitement du nouveau-né.

7. Quelles sont les formes de prothèses existantes
Aujourd'hui, l'offre d'implants mammaires est très diversifiée. Les mêmes fabricants proposent de nouvelles formes et tailles afin d'adapter la prothèse à la silhouette de chaque patient. On peut presque dire que la production est presque personnalisée.
En ce qui concerne les formes des prothèses, elles sont présentes aujourd'hui :

- la forme ronde, diversifiée en profil bas, moyen et haut)
- la forme de goutte, également appelée prothèse anatomique

L'objectif principal est toujours le même : augmenter le volume des seins, certes, mais en conservant un effet absolument naturel.

8.  La visite pré-opératoire ?
Afin de procéder à l'opération, le Dr Riccardo Marsili rencontre la patiente lors d'une première visite. Il est important de connaître les attentes et les souhaits afin de proposer la meilleure solution, adaptée à la patiente elle-même. Il s'agit donc d'un entretien au cours duquel des solutions ciblées et absolument personnalisées sont proposées, où le chirurgien présente la prothèse la plus adaptée à l'intervention tant en termes de forme que de taille. En outre, il résume la dynamique de l'intervention et les résultats de cette intervention. Des examens et des analyses spécifiques sont alors demandés pour l'intervention, et le jour est fixé pour son exécution.
9. L'intervention ?
Elle est toujours effectuée dans des établissements de santé certifiés et agréés, avec une équipe de spécialistes et d'assistants qui soutiennent l'activité chirurgicale du médecin.
En général, l'opération est réalisée sous anesthésie générale, et c'est pourquoi il est nécessaire de faire appel à un anesthésiste pendant toute la durée de l'opération.
La durée moyenne de l'opération est généralement d'une heure et demie, et elle est pratiquée dans un hôpital de jour.
Après avoir mis la patiente sous sédatif, le chirurgien procède à des incisions dans la zone sous-mammaire ou péri-aréolaire. La position des cicatrices permet de les dissimuler facilement. En fait, la cicatrice sous-mammaire est cachée dans la gorge du sein, tandis que la cicatrice qui sera présente dans la zone de l'aréole est facilement cachée en raison de la différence de couleur.

L'intervention ?

Le chirurgien choisit le type d'incision à pratiquer et ensuite la zone à traiter, en fonction des caractéristiques physiques de la personne et de la taille de la prothèse choisie pour la greffe.
Le chirurgien procède ensuite à la création d'une poche dans laquelle la prothèse sera placée, généralement dans la zone sous-musculaire et sous-navulaire. Ce choix a le grand avantage de garantir un résultat plus naturel et plus harmonieux pour la poitrine. Les sutures sont réalisées avec des fils résorbables qui ne doivent donc pas être retirés par la suite.
Lorsque la patiente se réveille, on lui fait porter un soutien-gorge de contention qu'il est recommandé de porter pendant un mois.

10. Temps de récupération 
Après l'opération, il est normal que les seins soient légèrement gonflés et encore peu mobiles. Ces effets disparaissent en quelques semaines, et la poitrine paraîtra volumineuse mais naturelle. Si les implants ont été placés sous la glande mammaire, le temps de récupération est court, en pratique quelques jours. Si les implants ont été placés sous la zone musculaire, il faut alors attendre quelques semaines avant de faire de l'activité physique.

11. Conclusions
En conclusion, cette chirurgie est dédiée à toutes les femmes qui sont fatiguées d'avoir des seins petits, asymétriques (c'est-à-dire différents d'un sein à l'autre), flasques et flasques. Pour retrouver la forme parfaite de la poitrine, pour la rendre tonique, volumineuse et plus ferme, c'est certainement la meilleure solution, et surtout la plus définitive.

Psychologie de l'augmentation mammaire :

La psychologie de la chirurgie esthétique joue un rôle fondamental dans la genèse d'une intervention chirurgicale.

Il existe plusieurs raisons pour qu'une personne demande une chirurgie esthétique. Mais en général, il y a un dénominateur commun : le désir d'améliorer son apparence, malgré la peur compréhensible de la chirurgie.

Mais quels sont les mécanismes psychologiques liés à ce désir ? Et comment gérer la peur de la chirurgie esthétique ?

Désir d'amélioration

La psychologie de la chirurgie esthétique est certes un sujet délicat, mais il n'y a rien de mal à vouloir améliorer son apparence.

Les hommes et les femmes de tous âges peuvent avoir une image idéale de leur corps. Dans les rapports avec la société et avec soi-même, le désir de se mettre en valeur est commun.

Derrière la nécessité de changer et d'éliminer les petits et grands défauts esthétiques, il y a une dynamique psychologique liée au besoin d'approbation et d'estime de soi. Parfois, ce qui est perçu comme un défaut physique peut causer un malaise et une insatisfaction considérables. Parfois si grande qu'il est difficile d'exprimer pleinement son potentiel et son être.

C'est là qu'intervient le rôle fondamental de la consultation préopératoire avec le "bon" chirurgien esthétique. Un professionnel attentif évaluera soigneusement les motivations profondes qui poussent les patients à demander une opération. Cette analyse psychologique permet de dresser un tableau des besoins et des attentes du patient, de l'orienter vers la solution sur mesure la plus sûre et de le préparer au changement.

Une intervention chirurgicale dont les attentes sont réalisables peut contribuer au bien-être émotionnel et mental, en restaurant la confiance et l'estime de soi. Mais la psychologie de la chirurgie esthétique peut être beaucoup plus délicate. Dans certains cas, l'inconfort qui se cache derrière une demande d'intervention chirurgicale peut être lié à des motivations plus profondes et à un mécontentement existentiel. Et malheur à l'illusion que la chirurgie plastique et esthétique peut vraiment les résoudre.

La peur de la chirurgie esthétique

Le conseil psychologique préopératoire, après analyse des motivations et des attentes du patient, approfondit l'émotivité liée à l'intervention.

Les craintes qui surgissent avant une opération peuvent être dues à l'anxiété de se réveiller avec un aspect physique différent de celui souhaité, mais pas seulement.

La correction des défauts affecte également la perception de l'ego : la peur de ne pas se reconnaître dans le miroir est élaborée avec une évaluation et une explication efficaces du cas clinique.

C'est pourquoi une relation de clarté, de sincérité et de confiance entre le chirurgien et le patient influence la psychologie de la chirurgie esthétique ainsi que le succès de l'opération.

La conscience de ce qui se passera pendant et après la chirurgie plastique et la confiance dans le chirurgien plasticien sont des facteurs rassurants essentiels.

En outre, cela permet d'éviter la désinformation qui répand de faux mythes sur la chirurgie esthétique et crée des croyances erronées, des préjugés et des craintes non fondées.

Quelle que soit la psychologie de la chirurgie esthétique derrière une demande d'amélioration, une chose est sûre : la chirurgie plastique et esthétique opérée avec éthique, professionnalisme et attention à l'émotivité du patient devrait toujours avoir pour but ultime de créer une harmonie entre le corps et l'âme. Mais n'oubliez pas : une opération chirurgicale miraculeuse, qui peut changer la vie, est une perspective illusoire. C'est pourquoi un chirurgien compétent ne promet pas ce genre de résultats.

En savoir plus :  https://www.riccardomarsili.fr/differentes-techniques-daugmentation-mammaire/

L'augmentation mammaire est la chirurgie esthétique de l'augmentation mammaire par l'utilisation d'implants ou de prothèses ou de graisse autologue. L'objectif est d'augmenter le volume afin d'obtenir une augmentation mammaire belle et naturelle en fonction des souhaits de la patiente et de ses caractéristiques corporelles.
  • En quoi consiste l'augmentation mammaire par implants ?
  • Quels implants utilise-t-on pour l'augmentation mammaire avec des prothèses ?
Actuellement, les prothèses d'augmentation mammaire les plus fiables sont en silicone. Les prothèses que nous utilisons actuellement le plus sont les parois anatomiques rugueuses. Elles donnent un résultat beaucoup plus naturel non seulement en termes de forme mais aussi en termes de toucher et permettent de mieux corriger les asymétries des seins. Les marques avec lesquelles nous travaillons ont l'approbation de la FDA et de l'UE, et ce sont aussi des marques contrastées qui offrent des garanties avec l'implant.

Une préoccupation courante chez les femmes est que la taille de la prothèse est adéquate (visible mais non excessive). Pour ce faire, le Dr Marsili utilise des compteurs spécialement conçus pour s'assurer que le volume de la prothèse est le plus approprié à la hauteur et au diamètre du thorax de la femme.
Les prothèses mammaires sont-elles sûres ? Sont-elles cassées ? Ont-elles une garantie ?

Actuellement, tous les implants mammaires utilisés en France portent la marque CEE et certains d'entre eux portent la marque américaine de la FDA (la FDA n'accorde pas son autorisation à une marque, mais à des types d'implants individuels ; par exemple, Mentor et Allergan ont autorisé certains des implants dans leur catalogue, pas tous).

Les implants mammaires sont des dispositifs mécaniques et, à ce titre, ils peuvent échouer. Cette défaillance se traduit par une rupture. Il est rare que les implants se rompent, mais il faut tenir compte du fait que le revêtement peut s'user avec le temps et subir une érosion et une rupture.

Quand cela se produira-t-il ? On ne le sait pas. Un patient peut avoir 25 ans ou plus avec le même implant et un autre peut avoir une rupture à 5 ans. Ce fait n'a rien à voir avec le remplacement. Mais toute femme qui subit une intervention chirurgicale avec implants devrait savoir qu'il y aurait la possibilité d'un remplacement à un moment donné de sa vie.

Les implants sont conçus pour s'adapter au tissu mammaire par un processus appelé texturation. Ceci réduit l'incidence de la contracture capsulaire et la possibilité de rotation des implants anatomiques.


Josie Bonnet







Flashback :
< >

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:16 Histoire de l'IRM ?

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com