Sommaire
Afrique et Moyen-Orient
05/08/2014 - 23:41

Aux petits soins pour l'Afrique

En donnant, le 4 août, le coup d'envoi d'un sommet "Afrique" à Washington, Barack Obama compte que les 2 continents nouent des "relations économiques et de sécurité". Est-ce uniquement pour conquérir un marché prometteur? Pas seulement, des milliers de migrants quittent chaque jour les terres africaines pour tenter leur chance dans un pays riche. Et au nom de quoi pourrions-nous le leur reprocher, nous qui n'avons pas su partager? Nous, les anciens colons, les anciens négriers. Nous qui croyons ou faisons semblant de croire que les frontières justifient la disparité. Revue de presse:



Aux petits soins pour l'Afrique
États-Unis. L'Afrique enfin à l'honneur: Cependant, Barack Obama ne veut plus rester en marge. Ses discours se sont teintés peu à peu de thèmes économiques. Une semaine avant l'ouverture du sommet, il affirmait que le monde avait besoin d'une Afrique "forte, prospère et autonome". "Nous avons besoin de saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui, qui est le continent le plus jeune et qui connaît la croissance la plus forte." Un revirement qu'il a amorcé lors de sa tournée africaine en 2013. En Tanzanie, il insistait alors : "Je vois l'Afrique comme la prochaine grande 'success story' mondiale et les États-Unis veulent être un partenaire de succès." (tempsreel.nouvelobs.com)


Afflux de migrants à la frontière avec l'Italie: Cet afflux [de clandestins à la frontière entre la France et l'Italie] découle de l'augmentation du nombre de migrants irréguliers entrant par voie maritime en Italie, précise le quotidien [Le Figaro], citant des extraits d'un rapport de la Police aux frontières qui aurait suivi une réunion de crise. Entre le 1er janvier et le 30 juin 2014, "61.591 migrants irréguliers ont débarqué en Italie", alors qu'ils n'étaient que 7.913 pour la même période en 2013, selon ce document. Ce flux serait inédit depuis le printemps arabe. (Reuters)

La force française Sangaris prise à partie en Centrafrique: Des affrontements ont éclaté lundi entre la force française Sangaris et un groupe armé dans la région de Batangafo, dans le nord-ouest de la Centrafrique, a-t-on appris auprès de l'état-major des armées françaises. … Les rebelles centrafricains de la Séléka, majoritairement musulmane, ont signé fin juillet à Brazzaville un cessez-le-feu avec les milices chrétiennes "anti-balaka", faisant naître l'espoir d'une accalmie dans ce pays plongé dans le chaos depuis mars 2013. Les violences en République centrafricaine ont fait des milliers de morts et un million de déplacés, soit environ le quart de la population. (Reuters)

Affrontements entre migrants africains à Calais: Des groupes de migrants, principalement des Soudanais et des Erythréens en attente d'un départ vers le Royaume-Uni, s’affrontent depuis plusieurs jours dans la zone portuaire de Calais dans ce qui s'apparente à une "guerre de territoires". Lundi, une première bagarre a éclaté en début de soirée, au moment de la distribution des repas. Les policiers ont dû intervenir dans la nuit pour mettre fin à de nouveaux affrontements et séparer les groupes qui se battaient. "Cinquante-et-une personnes ont été blessées, dont une gravement", précise la préfecture. (Reuters)
 



Sylvie Delhaye S. D.








Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015






Partageons sur FacebooK
Petites annonces