Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
18/12/2007 - 10:42

Banalisation de la distribution du livret A en 2008


"Cette réforme sera conduite dans le cadre de la loi de modernisation de l'économie qui sera présentée au Parlement par Christine Lagarde au 1er semestre 2008", a déclaré le Premier ministre après que Michel Camdessus, gouverneur honoraire de la Banque de France, lui eut remis son rapport sur la réforme de la distribution du livret A.



François Fillon annonce que la banalisation de la distribution du livret A, une exigence de Bruxelles, sera effective au second semestre 2008.

"L'idée, c'est de la voter en mai ou en juin et, puis ensuite elle s'appliquera à l'automne ou au 1er janvier", a-t-il ajouté, sans préciser les modalités de la réforme.

"En généralisant le livret A à tous les établissements bancaires, on va d'une part le rendre plus attractif pour les clients, on va surtout dégager des sommes très importantes en baissant les commissions bancaires qui permettront de financer mieux le logement social", a expliqué le chef du gouvernement.

"Autrement dit, l'efficacité économique du système sera nettement meilleure : près de deux milliards d'euros supplémentaires (par an). Enfin, on demandera aux banques qui voudront distribuer du livret A de faire des efforts pour accueillir les clients les plus défavorisés", a-t-il dit.

La distribution du livret A était jusqu'ici réservée aux seuls réseaux des Caisses d'épargne et de La Banque postale, un duopole contesté par leurs concurrents.

FILLON PRUDENT SUR L'EVOLUTION DE LA REMUNERATION

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, avait indiqué mercredi dernier que les deux établissements bénéficieraient d'une "période de transition" afin que leurs équilibres ne soient pas remis en cause.

L'Union européenne avait fixé à la France la date-butoir du 11 février 2008 pour se conformer à ses exigences, dictées par des motifs de concurrence.

Produit d'épargne favori des Français - ils sont près de 46 millions à en posséder un - le livret A, qui est totalement défiscalisé, représente un encours de 116,6 milliards d'euros.

Ces fonds sont à ce jour centralisés en totalité auprès de la Caisse des dépôts et consignations, qui en assure la gestion avec la garantie de l'Etat, et servent à financer le logement social.

François Fillon ne s'est pas prononcé lundi sur l'évolution de la rémunération du livret A (3% actuellement), qui est revue deux fois par an, mais a laissé entendre qu'une éventuelle revalorisation serait limitée.

"Le taux reste une décision du gouvernement. Il est aujourd'hui très nettement au-dessus de l'inflation. J'attendrai les recommandations de la Banque de France. (..) Si on veut financer le logement social de manière efficace, il ne faut pas que le taux soit beaucoup plus élevé qu'il n'est aujourd'hui", a-t-il dit.

Le gouverneur de la Banque de France formulera sa recommandation le 15 janvier et ce alors que le mécanisme retenu pour le calcul de sa rémunération impliquerait, dans les circonstances actuelles, une remontée du taux jusqu'à au moins 3,75%.

Source: http://fr.news.yahoo.com


Yasmina Kehiha







Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images






Partageons sur FacebooK
Petites annonces