Sommaire
Art et Culture
10/06/2011 - 16:05

Bande-dessinées: Drakka T1, Le sang du vioque et autres actus

Drakka T1: Le sang du vioque; Seuls T6: La quatrième dimension et demie; Les petits meurtres: Enquêtes du commissaire Raffini T7.



Bande-dessinées: Drakka T1, Le sang du vioque et autres actus
Drakka T1: Le sang du vioque
De Frédéric Brrémaud et Lorenzo De Felici
Editeur: Ankama. Collection: Kraken
L'histoire : Dans le futur, les créatures bizarres qui peuplent notre monde et participent à la vie de tous ne choquent plus personne. A New York, le boss d’une organisation criminelle se meurt. Son fils, un imbécile sans scrupule, que tout le monde surnomme « la hyène », est convoqué à son chevet. Celui qui pensait récupérer la place de son père, apprend l’existence d’un frère. Du coup, pour hériter, il doit l’affronter et l’éliminer… Ce dernier se trouve en Europe de l’Est, dans la ville de Balach, une cité bidonville où les combats entre armées opposées sont quotidiens. Drakka, ce jeune garçon assez spécial, y passe ses journées à chercher de la nourriture. Fils illégitime du mafieux et d’une vampire, il est un mi-vampire... Il est le grand espoir de son espèce car le seul à pouvoir sortir en plein jour. Le jour du passage d’un convoi de viande, il sauve une jeune fille, Lucie, des tirs du cortège de sécurité. Drakka sympathise avec elle et son frère, tout fierot de s’être fait des amis normaux, la plupart étant de monstrueux suceurs de sang. Le lendemain, la hyène et ses hommes de main arrivent à Balach. Le bras-droit de son père lui confie une arme avec un marqueur représentant Drakka. Il ne pourra s’en servir qu’une fois que son frère aura récupérer la sienne… Un article de Mickaël Géreaume. (www.planetebd.com)
Une BD qui promet actions et rebondissements.

Seuls T6: La quatrième dimension et demie
De Fabien Vehlmann, Bruno Gazzoti et Usagi
Editeur: Dupuis.
L'histoire : Les enfants en sont désormais persuadés : s’ils sont seuls, abandonnés aux phénomènes bizarres qui se déroulent dans leur ville, c’est parce que… ils sont morts ! Ils tentent donc différentes choses pour comprendre leur état : Dodji déterre son propre cadavre… disparu. Camille organise une grande messe d’enterrement pour eux-mêmes. Et lors d’une séance de spiritisme « inversée », avec un verre et des lettres de scrabble, Yvan obtient une phrase énigmatique : « vous devez vous rappeler votre mort sinon les 15… » et là, tout s’emballe. Saul, lui, ne trouve rien de mieux que d’incendier les cairns qui délimitent la périlleuse « zone rouge », pour montrer qu’il n’a peur de rien. Pourtant, des incohérences subsistent dans cette théorie de la mort : pourquoi n’y a-t-il que des enfants ? Ils ont tout de même le sentiment que « quelque chose » continue dans cet univers. L’un d’eux a alors une hypothèse : et si tout ce qu’ils vivaient ensembles était une sorte de gigantesque ralentissement du temps et que tout se passait dans la micro seconde qui précède leur mort ? Et que ce serait ça que les religions appellent la vie éternelle ? Ce serait une sorte de dimension cachée dans le temps : la « quatrième dimension et demie » ! En marge de ces réflexions, deux clans rivaux se constituent et décident de marquer leurs territoires en taguant un maximum de bâtiments d'un symbole chacun. Toutefois, le « clan du soleil », dirigé par le charismatique Saul, est beaucoup plus puissant – et belliqueux ! – que celui d’Yvan, Leila et compagnie, dirigé par Dodji… (www.planetebd.com)

Les petits meurtres: Enquêtes du commissaire Raffini T7
De Rodolphe et Christian Maucler
Editeur: Desinge&Hugo&Cie
L'histoire : Sur une route qui le mène de la Normandie vers Paris, le commissaire Raffini propose à son collègue de faire un détour par la maison de retraite où séjourne son vieil oncle André. Il doit bien avoir 80 balais au compteur, à présent, mais Raffini n’en est plus très sûr : il ne passe le voir qu’une fois tous les 3 ans, environ. Cependant, la secrétaire à l’accueil lui dit qu’André est parti il y a maintenant 3 semaines, pour vivre « chez un ami », monsieur Victor. Raffini trouve cela d’autant plus étrange qu’un peu plus tard, il a la surprise de reconnaître dans la vitrine d’un antiquaire du patelin, une des toiles peintes par le vieil oncle. Jamais André ne se serait séparé de sa collection, et encore moins de son chevalet, que Raffini rachète au commerçant. Le commissaire commence à suspecter une affaire tragique et raccompagne son collègue à la gare la plus proche, pour mener son enquête sur place. Il apprend qu’effectivement, André a été aperçu se promenant avec un petit homme d’une cinquantaine d’années. Il fouille notamment la maison louée par le mystérieux Victor et retrouve des gouaches et les lunettes d’André à la poubelle. Ses craintes d’une escroquerie macabre se confirment lorsqu’on lui apprend que le compte en banque d’André vient d’être soulagé de sa pension mensuelle de retraite. Car André n’est pas le seul petit vieux à avoir disparu d’une maison de retraite des environs, sans être officiellement déclaré mort… (www.planetebd.com)
Une oeuvre pleine de suspense...

Source: www.planetebd.com

Marlène Delcluze









Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces