Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
02/02/2021 - 13:20

Brexit : 15 millions de bébés abeilles pourraient être saisis


Un apiculteur britannique qui tente de faire entrer 15 millions d'abeilles au Royaume-Uni a déclaré qu'on lui avait dit qu'elles pourraient être saisies et brûlées en raison des règles de Brexit. Patrick Murfet, directeur général de Bee Equipment, veut importer les bébés abeilles italiennes pour son entreprise du Kent et aider les agriculteurs britanniques à polliniser des cultures de valeur.



Mais de nouvelles lois entrées en vigueur après le départ du Royaume-Uni du marché unique et de l'union douanière de l'UE interdisent l'importation de certains types d'abeilles dans le pays.

Depuis le 1er janvier, seules les reines d'abeilles peuvent être importées en Grande-Bretagne. Toutefois, la confusion demeure quant à savoir si d'autres types d'abeilles peuvent être introduits en Grande-Bretagne via l'Irlande du Nord.



Afin d'éviter l'interdiction d'importation, M. Murfet a fait en sorte que son importation habituelle de 15 millions d'abeilles en provenance d'Italie arrive en avril via l'Irlande du Nord - mais il a déclaré avoir été averti qu'elles pourraient être "détruites" s'il essayait. "C'est une situation monumentalement stupide pour un pays censé se débrouiller seul et exporter dans le monde entier".

Avant Brexit, M. Murfet pouvait importer un grand nombre d'abeilles provenant d'éleveurs italiens, où le climat est plus chaud. Il a aidé l'entreprise de Canterbury à renforcer les lignées d'élevage et à augmenter le nombre de pollinisateurs précoces pour les exploitations agricoles du Royaume-Uni.

Mais la nouvelle interdiction pourrait mettre en péril cette situation, a déclaré M. Murfet, qui a demandé au gouvernement de Boris Johnson de l'aider à réparer les dégâts. Il a déclaré que ses demandes au ministère de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales sur le raisonnement qui sous-tend l'interdiction des abeilles importées ont été accueillies avec silence, à l'exception de la lecture d'un courriel : "Les importations illégales seront renvoyées ou détruites, et des mesures coercitives (poursuites pénales) seront prises à l'encontre de l'importateur".





Victor Delhaye-Nouioua









Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb