Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
02/12/2008 - 15:00

Bush exprime des regrets sur la crise et l'Irak

George W. Bush a exprimé des excuses lundi sur la crise financière mondiale et la guerre en Irak, reconnaissant que le plus grand regret de sa présidence concernait "l'erreur" des services de renseignement sur la menace que représentait Saddam Hussein pour les Etats-Unis.



Bush exprime des regrets sur la crise et l'Irak
Il avait affirmé à l'époque que l'Irak préparait des armes de destruction massive. A tort. "Beaucoup de gens ont mis leur réputation en jeu et ont dit que les armes de destruction massive étaient une raison de renverser Saddam Hussein", s'est justifié le président américain dans un entretien. "Ce n'est pas à refaire, mais j'aurais aimé que les renseignements aient été différents."

A la question de savoir s'il aurait ordonné l'invasion menée par les Etats-Unis en Irak si les services de renseignement avaient indiqué avec précision que Saddam Hussein n'avait pas ces armes de destruction massive, le chef sortant de la Maison Blanche a préféré éluder: "Vous savez, c'est une question intéressante. On ne peut pas refaire les choses. Il est difficile pour moi de spéculer."

George W. Bush a également reconnu qu'il "n'était pas préparé à la guerre" à son arrivée à la présidence. "En d'autres termes, je n'ai pas fait campagne en disant: 's'il vous plaît, votez pour moi, je serai capable de gérer une attaque'. En d'autres termes, je n'ai pas anticipé la guerre."

Evoquant l'élection présidentielle, George W. Bush a qualifié la victoire de Barack Obama de "désaveu pour les républicains". "Je suis sûr que certaines personnes ont voté pour Barack Obama à cause de moi", a concédé le président sortant, qui quittera le pouvoir avec une cote de popularité désastreuse. "Je pense que la plupart des gens ont voté pour Barack Obama parce qu'ils ont décidé qu'il voulait qu'il soit dans leur salle de séjour ces quatre prochaines années, qu'il leur expliquer sa politique. En d'autres termes, ils ont fait le choix conscient d'en faire le président."

Après l'annonce lundi par le Bureau national de la recherche économique (NBER) que l'économie américaine était entrée en récession dès décembre 2007, il s'est dit "désolé de ce qui se passe, bien sûr".

Le chef de l'exécutif américain a regretté que la crise financière mondiale coûte des emplois et ampute les retraites de ses concitoyens. Il s'est engagé à soutenir toute intervention supplémentaire du gouvernement, si nécessaire, pour sortir de la récession.

"Les Américains doivent savoir que nous allons sauvegarder le système", a-t-il répété. Plus tard dans l'interview, il s'est toutefois montré moins catégorique: "Je ne peux pas garantir que nous récupérerons tout notre argent, mais il est envisageable que ce pourrait être le cas."

George W. Bush, qui quittera ses fonctions le 20 janvier prochain, s'est estimé responsable de la récession économique aux Etats-Unis, dans la mesure où elle s'est produite sous son mandat. Mais il a relativisé cette responsabilité: "Je pense que lorsque l'histoire de cette période sera écrite, on réalisera qu'un grand nombre de décisions concernant Wall Street ont été prises pendant la décennie", avant même qu'il n'entre à la Maison Blanche.

De nombreux économistes estiment que la crise financière et économique actuelle se poursuivra jusqu'au milieu de l'année 2009 et sera la plus grave depuis la récession de 1981-82.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces