Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
19/07/2020 - 15:53

C'est quoi les ondes de Einthoven ?


Sachez en plus sur les ondes de Einthoven en lisant notre article !



Les progrès de l'électrocardiographie en tant qu'instrument clinique doivent être attribués à Einthoven. Les premières contributions du cardiologue britannique Augustus Desirè Waller (Paris, 18 juillet 1856 - Londres, 11 mars 1922) étaient de nature purement physiologique, et de nombreuses années ont dû s'écouler avant que lui aussi ne commence à en apprécier le potentiel et l'utilité dans le domaine clinique.
Waller a utilisé les lettres A, B, C, D pour désigner les déflexions obtenues avec l'électromètre capillaire. Einthoven utilisa à la place les lettres P, Q, R, S, T. Cette nomenclature connut un succès immédiat et est restée inchangée depuis. En 1922, lorsque Waller a publié son livre "L'action électrique du cœur humain" en médecine, il a déclaré

    "Le galvanomètre d'Einthoven, comparé à l'électromètre capillaire, est comme un microscope à haute résolution par rapport à la basse résolution. Elle a ouvert un nouveau chapitre dans l'étude clinique de la pathologie cardiaque, et joue un rôle important dans la littérature médicale qui ne montre pas de signes de son origine physiologique".

les lettres d'Einthoven
Willem Einthoven (Semarang, 21 mai 1860 - Leyde, 29 septembre 1927)

Mais pourquoi Einthoven a-t-il utilisé les lettres PQRST pour décrire les ondes de ses électrocardiogrammes ?
Selon Snellen, le biographe officiel d'Einthoven, il avait comme point de référence un schéma de Descartes utilisant des points appelés P et Q pour décrire des ondes graphiques.
C'est pourquoi, devant ses traces électrocardiographiques, Einthoven a préféré ne pas utiliser les premières lettres de l'alphabet (A, B, etc.) comme Waller. Il est parti de la partie intermédiaire de l'alphabet (P, Q, etc.), en tenant compte du point P de Descartes, afin d'ajouter des lettres avant et après à celles qu'il utilisait.

Le point "P" représenterait, selon l'idée d'Einthoven, la première vague suivant le point d'origine appelé "O". Q, R, S, T et U sont d'autres vagues qui se produisent. Einthoven ne devait pas nécessairement décrire la cause, et il pouvait aussi ajouter quelques précédents au point d'origine.

Notez que dans le timbre imprimé pour le 80e anniversaire de la description du "Triangle d'Einthoven" (1993), le tracé électrocardiographique (en dérivation périphérique II) montre après le P une onde A (remplaçant le QRS) et une onde B (remplaçant l'onde T). Cette étiquette de traçage a été utilisée pendant un certain temps (dans un cas, mystérieusement par Einthoven lui-même) dans une sorte de fusion de l'électrocardiographie einthovinienne et wallonne.


Josie Bonnet







Flashback :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 22:08 Abdominoplastie Paris ! Questions et réponses

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com