Sommaire
Faits Divers - Société
05/07/2008 - 17:50

Carcassonne: cinq officiers ont été suspendus

Après le drame survenu dimanche dernier lors d'une démonstration militaire, le ministre de la Défense a suspendu cinq officiers et deux Groupements de commandos parachutistes (GCP). Mardi, le chef d'état-major de l'Armée de terre avait démissionné.



Le ministre de la Défense Hervé Morin a suspendu, vendredi 4 juillet, cinq officiers du 3e RPIMa après la fusillade de dimanche à Carcassonne, qui avait entraîné mardi la démission du chef d'état-major de l'Armée de terre (CEMAT), le général Bruno Cuche.
Hervé Morin a suspendu cinq officiers et deux Groupements de commandos parachutistes (GCP), unités d'élite du 3e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RIMa), a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué.

Les cinq officiers sont l'ancien commandant du 3e RPIMa, qui avait quitté son commandement le 28 juin, juste avant la fusillade, le commandant en second, le chef du bureau de la maintenance et de la logistique ainsi que les deux officiers des GCP, a précisé le ministère.
La dissolution "immédiate" des GCP a "pour objectif de les reconstituer à compter du 1er septembre sur des bases renouvelées", a-t-il ajouté.

Dix-sept personnes, dont quinze civils dont plusieurs enfants, ont été blessées dimanche à Carcassonne lors d'une démonstration du 3e RPIMa lorsqu'un sergent a substitué des balles réelles aux balles à blanc prévues.

Ce sous-officier de 28 ans avait été suspendu mardi avant d'être mis en examen pour "blessures involontaires" et remis en liberté sous contrôle judiciaire.
Le CEMAT, le général d'armée Bruno Cuche, a démissionné mardi estimant que "en tant que chef militaire" il portait "la responsabilité de ces graves dysfonctionnements".

Hervé Morin a souligné, selon le communiqué, que "les premiers éléments de l'enquête de commandement font apparaître des dysfonctionnements graves dans le respect des règlements portant sur le contrôle des munitions" mais il précise que "Ces mesures exceptionnelles, prises à titre conservatoire, n'altèrent en aucune façon le haut niveau de confiance et la considération que je porte, et que j'ai toujours porté, à l'ensemble de l'armée de terre", particulierement le 3ème RPIMa et la 11ème Brigade parachutiste dont il fait partie.

Les sanctions prises "ne préjugent en rien des suites disciplinaires et judicaires qui pourraient être décidées au terme des procédures en cours", a indiqué le ministre de la Défense.

Tous les régiments de la 11ème Brigade parachutiste comptent un ou deux GCP comme celui auquel appartenait le sergent impliqué dans la fusillade de Carcassonne.

L'intégration dans un GCP, unité constituée d'une dizaine de militaires triés sur le volet, est une étape essentielle pour être ensuite intégré aux forces spéciales.
530138.jpg 530138.jpg  (72.88 Ko)
530138_982380.jpg 530138.jpg  (72.88 Ko)

Awa Diakhate









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn