Sommaire
France
19/10/2007 - 18:52

Cecilia Sarkozy: 'j'ai tout essayé. Simplement, ce n'était plus possible'

Cécilia Sarkozy, ex-épouse du président, Nicolas Sarkozy: "Ce qui m'arrive est arrivé à des millions de gens: un jour, vous n'avez plus votre place dans le couple.



Cecilia Sarkozy: 'j'ai tout essayé. Simplement, ce n'était plus possible'
Le couple n'est plus la chose essentielle de votre vie, ça ne fonctionne plus, ça ne marche plus". "Nous avons essayé de reconstruire, de rebâtir, de faire passer la famille avant le reste, cette famille recomposée dont tous les Français ont parlé, de la faire passer en priorité, mais ce n'était plus possible. On a tout essayé, j'ai tout essayé. Simplement, ce n'était plus possible". "J'ai rencontré quelqu'un" en 2005, dont "je suis tombée amoureuse", puis "je suis partie" du foyer conjugal, "je suis rentrée à la maison il y a un an" pour "essayer de reconstruire quelque chose"

"J'avais un mari qui était un homme public, je l'ai toujours su, je l'ai accompagné pendant vingt ans. Ce combat a abouti à un endroit, quelque part où je trouve qu'il est formidable (...) Mais moi, je pense que ce n'est pas ma place. Ce n'est plus ma place". "Pendant un an, j'ai essayé de m'engager professionnellement, personnellement, mais ça n'allait pas tous les jours". "Je veux me retirer de la vie publique" car celle-ci "ne me correspond pas", je suis "quelqu'un qui aime l'ombre, la sérénité, la tranquillité". Au sujet de ses absences répétées à des évènements nationaux (vote au deuxième tour de la présidentielle) ou internationaux (départ du G8) "je ne voulais pas me montrer, ne pas m'exposer, mais me protéger".

"J'étais très fière" le soir de son élection à l'Elysée, et "je n'ai jamais voulu faire d'ingérence en quoi que ce soit" dans ses fonctions. "Tout ce qui est nominations, décisions, je ferme la porte du bureau". "Nicolas", dont elle n'a prononcé le prénom qu'une seule fois durant cette interview fleuve, "n'a absolument pas besoin de ce genre de conseils". C'est également Nicolas Sarkozy qui a pris la décision, "sans m'en parler parce qu'il a pensé que c'était bien ou mieux pour" elle, de ne pas la faire auditionner par des parlementaires français sur la libération des infirmières bulgares en Libye. (Entretien avec L'Est Républicain, vendredi 19 octobre)

S/D Source Web










1.Posté par Editoweb Magazine/ Divorce des Sarkozy le 19/10/2007 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La presse internationale revient vendredi sur cet événement inédit dans l'histoire politique française, un président divorçant en cours de mandat. En France, trois quotidiens consacrent leur Une à ...

2.Posté par Editoweb Magazine dans Google News International le 20/10/2007 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Google News International;
reprend désormais les articles de EditoWeb Magazinedans les langues suivantes:

Français

Anglais

Espagnol

Allemand

Portugais

Néerlandais

Voilà qui assure à nos lecteurs et spons...

3.Posté par mamounette le 27/10/2007 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cette femme ne va pas du tout avec notre president c'est une femme moche et en plus qui court apres tous les hommes ,elle qui veux rester d

ans lombre c'est rapee.
ont s'en fout de ces problemmes !!!...


Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn