Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
09/04/2020 - 18:19

Chirurgie esthétique Genève


Sachez en plus sur la chirurgie esthétique en lisant notre article dédié ! C'est un domaine qui intéresse nos lecteurs et lectrices partout en Europe.



La chirurgie esthétique vise à corriger les défauts esthétiques, à améliorer un trait ou une caractéristique physique. Les avantages possibles sont innombrables et peuvent se répercuter sur la vie relationnelle et professionnelle ainsi que sur le bien-être psychophysique. Il s'agit d'une discipline extrêmement variée, qui regroupe une multiplicité de techniques et de procédures. L'objectif est de fournir un résultat naturel et harmonieux, qui valorise et améliore les caractéristiques du patient grâce à une technique efficace, durable et non invasive.

Blépharoplastie, opération des paupières

dr. giovanni palittaLes paupières sont fondamentales pour définir le regard et donc déterminer l'âge d'une personne.
L'objectif de la blépharoplastie est d'éliminer l'excès de tissu cutané et de corriger une hernie du tissu adipeux, en redonnant une apparence jeune, naturelle et reposée.
Il existe deux types d'intervention :

    Blépharoplastie supérieure : cette intervention agit sur les paupières supérieures.

En cas de présence de hernies adipeuses, celles-ci sont éliminées au cours de la même procédure.
L'opération peut être pratiquée sous anesthésie locale avec une petite sédation si le patient le demande.

    Blépharoplastie inférieure : cette opération, généralement combinée avec la blépharoplastie supérieure, vise à corriger la présence de hernies adipeuses et à éliminer secondairement l'excès de peau.

À ce niveau, les poches adipeuses sont réduites ou repositionnées en fonction des caractéristiques du patient.
Ce type d'intervention nécessite une anesthésie locale avec sédation et une observation plus prolongée que la blépharoplastie supérieure. Le cours post-opératoire et le retour aux activités quotidiennes sont rapides, généralement une semaine pour une blépharoplastie supérieure, 10 à 14 jours pour une blépharoplastie inférieure ou une procédure combinée.

LIFTING DU VISAGE

Le lifting vise à donner une apparence saine, reposée et naturelle.
a évolué au fil du temps afin de donner un résultat de plus en plus naturel, en évitant l'aspect "tiré" et artificiel du lifting classique.
dott riccardo gazzolaLa technique du Macs Lift, évolution du levage classique, répond à ces besoins en agissant principalement à deux niveaux :
1) Le niveau du muscle aponévrotique
C'est la couche correspondant aux muscles du visage et à la bande qui le recouvre.
Avec le vieillissement des tissus, il y a un relâchement de cette couche et une perte de fermeté. Le Macs Lift, contrairement au lifting traditionnel, agit sur cette couche en effectuant un pessi (un lifting) et en lui redonnant une tonicité adéquate.
2) Au niveau de la peau, en éliminant les tissus en excès.
Cette étape est réalisée d'une manière radicalement différente et innovante. En effet, une tension correcte de la peau est rétablie selon un vecteur vertical, beaucoup plus naturel (opposé à celui du vieillissement physiologique) et non selon un vecteur horizontal (typique du lifting traditionnel, responsable de cet aspect "étiré") avec une cicatrice plus limitée.
L'opération de levage est effectuée sous anesthésie générale et nécessite une nuit d'hospitalisation. Le retour aux activités quotidiennes peut prendre une ou deux semaines.

Rhinoplastie

Rhinoplastie est la principale chirurgie de la chirurgie plastique et peut-être la chirurgie qui la représente le plus. La rhinoplastie vise à modifier la structure et l'apparence du nez afin d'obtenir une morphologie naturelle et harmonieuse qui répond aux souhaits du patient.
La chirurgie est également capable de corriger toute asymétrie congénitale ou secondaire à des événements traumatisants. En cas de déviation septale et d'hypertrophie des turbines, celles-ci peuvent être corrigées au cours de la même procédure. Dans ce cas, on parle de chirurgie de rhinoseptoplastie.

Comment l'intervention est effectuée ?

L'opération est pratiquée sous anesthésie générale et réalisée avec une technique dite "ouverte". Cette intervention consiste en une petite incision au niveau de la columelle (environ à mi-chemin entre la pointe du nez et la base) avec deux extensions non visibles à l'intérieur des narines. Cela permet au chirurgien de visualiser le squelette cartilagineux du nez, afin d'agir avec une extrême précision sur chaque structure et ainsi obtenir le résultat établi. Dans la plupart des cas, il est également nécessaire de modifier le squelette osseux, en supprimant toute "bosse" ou irrégularité du dos et en modifiant la disposition des os nasaux en conséquence.

Augmentation mammaire

La chirurgie d'augmentation mammaire vise principalement à augmenter le volume des seins, mais elle peut également corriger des défauts de forme (il suffit de penser à l'état de "sein tubéreux"), des asymétries ou une légère ptose.
L'opération est réalisée à l'aide de prothèses en silicone de qualité éprouvée, qui en sont maintenant à leur quatrième génération. Ces prothèses sont constituées d'une enveloppe extérieure en silicone et d'un gel de silicone intérieur. Ce gel est très cohésif et garantit qu'en cas de rupture de l'enveloppe extérieure, le gel ne s'échappe pas et ne se répand pas à l'intérieur de la poche prothétique.
Le choix de l'emplacement de l'implant dépend de la conformation de la patiente, de la morphologie et de la taille du sein et des éventuelles corrections nécessaires. La prothèse peut être positionnée principalement de trois façons : - rétromusculaire : elle consiste à se positionner sous le grand muscle pectoral. Cette technique est classiquement utilisée chez les patients ayant un faible volume glandulaire et une peau fine.
  • rétrogulaire : ce mode peut être utilisé chez les patients dont les tissus glandulaires et sous-cutanés sont bien représentés.
  • double plan : ce positionnement est souvent utilisé chez les patients ayant une mauvaise représentation des tissus sous-cutanés et glandulaires.
Cette technique permet de combiner les caractéristiques les plus favorables de la technique sous-musculaire et sous-glandulaire : la prothèse est placée sous le grand muscle pectoral au pôle supérieur et le muscle sous-glandulaire au pôle inférieur.
Cela permet une visibilité réduite de la marge prothétique au niveau des quadrants supérieurs (où le profil de la prothèse est souvent plus visible) et une bonne expansion des quadrants inférieurs, avec un résultat extrêmement naturel et durable.
La prothèse est introduite par une incision autour de l'aréole (appelée péri-aréolaire) ou au niveau du sillon inframammaire. L'opération est réalisée sous anesthésie générale, nécessite une nuit d'hospitalisation et un mois d'abstention d'efforts physiques intenses (comme une activité sportive).

Lifting des seins

Les seins jouent un rôle central dans l'esthétique du corps. Avec la croissance, l'amaigrissement, l'allaitement ou simplement le passage du temps, le sein peut être sujet à la ptose.
(c'est-à-dire une descente de la position physiologique). L'objectif de la chirurgie mastopexie est de corriger la position du sein, en le repositionnant à la hauteur souhaitée, en corrigeant également les défauts de forme et les asymétries.
Au cours de l'intervention, il est possible, si la patiente le souhaite, d'augmenter le volume des seins à l'aide d'une prothèse en silicone ou de tissu adipeux prélevé dans une autre zone du corps. Les techniques utilisées pour obtenir une augmentation mammaire sont différentes et peuvent être résumées en trois catégories :

    Les techniques péri-aréolaires : elles permettent de corriger une ptose de grade léger. Le cours post-opératoire est plus rapide que les autres techniques.
    Techniques avec cicatrices verticales : elles permettent de corriger une ptose de grade modéré.

Les cicatrices sont situées autour de l'aréole et verticalement en dessous de celle-ci.

    Techniques avec cicatrice en T inversé : permettent de corriger une ptose modérée ou sévère. Par rapport à la technique de la cicatrice verticale, elle nécessite une cicatrice supplémentaire, qui est localisée au niveau du sillon mammaire pour le rendre moins visible.

La chirurgie peut être pratiquée en hôpital de jour pour les techniques périaréolaires et nécessite une nuit d'hospitalisation pour les techniques de cicatrice verticale et de cicatrice en T inversé.
En savoir plus : https://theoueb.com/site-14541-clinique-aesthetics


Dr Xavier Tenorio







Flashback :
< >

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:16 Histoire de l'IRM ?

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com