Sommaire
Humeurs - Rumeurs
08/10/2014 - 23:10

Chômage, sécu et caf: quelles dépenses réduire?

Pendant qu'on nous balance comme des hochets le taux d'indemnisation des chômeurs - qui ne sera révisé tel que prévu qu'en 2016 - et la modulation des allocations familiales - qui est pour le moment abandonnée -, la réduction de 3,2 milliards d'euros sur les dépenses d'assurance maladie passe comme une lettre à la poste. Le principe d'une médecine à deux vitesses, que cette réduction de dépenses consolide, ne suscite pas l'indignation générale. Jacques Chirac avait évoqué, dans les années 90, la rentabilité des Français avec la notion d'inemployabilité ... En 2014, on constate, y compris aux Etats-Unis, que les personnes âgées sont globalement en plus mauvaise santé qu'il y a 10 ans. Les inutiles au monde, selon les critères de l'économie de marché, sont de plus en plus nombreux.



Chômage, sécu et caf: quelles dépenses réduire?

La question des règles d'indemnisation du chômage renvoyée à 2016: Le Premier ministre a estimé à plusieurs reprises ces dernières semaines qu'il faudrait modifier les modalités d'indemnisation des chômeurs pour faire baisser le nombre record de demandeurs d'emploi en France. La question des règles d'indemnisation du chômage est renvoyée à la prochaine négociation de la convention Unedic en 2016 mais rien n'empêche de s'interroger avant sur les moyens d'accélérer le retour à l'emploi, a déclaré mercredi Manuel Valls. Les dirigeants des principaux syndicats français s'étaient auparavant dressés contre une éventuelle renégociation anticipée de ces règles, alors que la nouvelle convention d'assurance chômage vient d'entrer en vigueur. (Reuters)

Un budget de la Sécurité sociale contesté par la majorité: Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) présenté mercredi en conseil des ministres est d'ores et déjà contesté par une partie de la majorité, qui critique notamment, comme l'opposition, les économies prévues sur le volet famille. Le gouvernement attend de ce texte 9,6 des 21 milliards d'euros de réduction des dépenses publiques qu'il a programmées pour l'an prochain, dont 3,2 milliards sur les seules dépenses d'assurance maladie. Mais ce qui a suscité jusqu'ici le plus de commentaires, ce sont les 700 millions d'euros d'économies sur la politique de la famille, qui hérissent députés frondeurs du PS et syndicats et alimentent, à droite, les accusations de la "Manif pour tous". (Reuters)

Hollande écarte une modulation des allocations familiales en fonction des revenus: François Hollande écarte, mercredi 8 octobre, la piste d'une modulation des allocations familiales en fonction des revenus. Pour le président de la République, il s'agit d'un principe "pour l'instant en discussion", mais "pas retenu". Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, présenté mercredi en Conseil des ministres, propose un coup de rabot généralisé sur les allocations familiales. "Nous devons envisager de poursuivre les réformes structurelles. La modulation des allocations familiales n'est pas une réforme structurelle, c'est simplement une technique pour faire des économies ou c'est un principe qui, pour l'instant, est en discussion et n'a pas été retenu", a déclaré François Hollande lors d'un point presse après la conférence sur l'emploi en Europe organisée à Milan (Italie). (francetvinfo.fr)


Sylvie Delhaye S. D.








Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015






Partageons sur FacebooK
Petites annonces