Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
pour y être
France
06/07/2007 - 18:19

Clearstream: Point d'actus au 6 juillet 2007


''Suite logique'' des dernières trouvailles des juges sur l'ordinateur du général Philippe Rondot, l'affaire Clearsrteam rebondit en direction de Dominique de Villepin, ancien premier Ministre. L'ordinateur de Philippe Rondot a révélé en effet plusieurs notes mettant en cause directement l'ancien chef du gouvernement de Jacques Chirac.



TFI LCI

Clearstream: Point d'actus au 6 juillet 2007

Les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons qui enquêtent sur l'affaire Clearstream ont poursuivi vendredi leurs méticuleuses recherches. Après avoir passé au peigne fin pendant plus de 6 heures le domicile de l'ancien Premier ministre, ils se sont rendus vendredi dans l'un de ses bureaux, avenue Kléber, dans le XVIe arrondissement. Un bureau prêté par le ministère des Affaires étrangères à Dominique de Villepin. Là encore, ils y sont restés plus de 6 heures. Les policiers qui les accompagnaient emportaient avec eux un gros carton et une grosse valise. Jeudi soir déjà, selon le Monde, les juges auraient saisi deux dossiers classés "secret défense", dont ils auront à obtenir auprès du ministre de la Défense la déclassification.


Romandie.com


Au total 39 fichiers informatiques, initialement détruits, ont été retrouvés dans la mémoire de l'ordinateur de M. Rondot. Dans deux d'entre eux, le militaire spécialiste du renseignement fait état de déclarations de protagonistes du dossier Clearstream affirmant que M. de Villepin était à l'origine de la tentative de compromission de M. Sarkozy.
Cette perquisition est une première judiciaire concernant un ancien premier ministre. Dominique de Villepin, qui nie toute malversation et était jusqu'ici témoin, est désormais susceptible d'être mis en examen pour "complicité de dénonciation calomnieuse".

Agoravox


Le maître espion n’en était pas un. Sur la base de notes retrouvées après une nouvelle analyse de la carte mémoire de l’ordinateur du général Philippe Rondot et, versées au dossier d’instruction le 27 juin, les juges qui enquêtent sur l’affaire Clearstream ont perquisitionné pendant plus de six heures, jeudi 5 juillet le domicile de l’ancien Premier ministre, Dominique de Villepin.

La perquisition était devenue quasi-inévitable. Elle fait suite à l’audition, le 4 juillet, du général Philippe Rondot, ex-conseiller du ministre de la Défense, témoin clé dans cette affaire, qui a confirmé la teneur des notes saisies dans la mémoire de son ordinateur. Dans l’une d’elles notamment le militaire indique sans ambiguïté que Jean-Louis Gergorin, le corbeau de l’affaire Clearstream, avait reçu des instructions de Dominique de Villepin pour "parler" au juge Renaud Van Ruymbeke.

Et voilà comment L’opération "Reflux" devient une affaire d’Etat. Décidés à tous prix à faire barrage à la montée en puissance de Nicolas Sarkozy et à sa prise de l’UMP, Jacques Chirac et son Premier ministre Dominique de Villepin (DDV) auraient tenté d’utiliser l’affaire Clearstream pour nuire au ministre de l’Intérieur d’alors.
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=26612


S.D. Source Web






Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb