Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
France
19/11/2008 - 20:13

Clearstream: un complot en vaut bien un autre

Le parquet de Paris avait souhaité, début octobre, le renvoi de Dominique de Villepin pour "complicité par abstention de dénonciation calomnieuse". Les juges, le 17 novembre, l'ont renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour "complicité de dénonciation calomnieuse", "complicité d'usage de faux", "recel de vol" et "recel d'abus de confiance". La nomination de l'un des juges d'instruction, Henri Pons, aurait fait l'objet de 2 décrets inhabituels retardant sa nomination à Montpellier.



Clearstream: un complot en vaut bien un autre
Dominique de Villepin a été renvoyé le 17 novembre  devant le tribunal correctionnel de Paris pour "complicité de dénonciation calomnieuse", "complicité d'usage de faux", "recel de vol" et "recel d'abus de confiance", faits pour lesquels il a été mis en examen le 27 juillet 2007.

Le 3 octobre, le parquet de Paris avait souhaité le renvoi de l'ancien chef de gouvernement pour "complicité par abstention de dénonciation calomnieuse". Le procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin, considérait qu'avant la fin juillet, M. de Villepin ignorait la fausseté des listings. Après le 27 juillet, date où la Direction de la surveillance et du territoire (DST) et le général Philippe Rondot démontrent leur falsification, il aurait dû saisir la justice, estimait le parquet. "Il s'est ainsi, au moins par son inaction, rendu complice des faits de dénonciation calomnieuse", soulignait le parquet dans son réquisitoire écrit.
Lire l'article complet: http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/ 20081119.FAP8765/clearstream_villepin_renvoye_devant_le _tribunal.html)


Nicolas Sarkozy, partie civile dans l'affaire Clearstram, a signé le 31 octobre un décret retardant la nomination à Montpellier du juge d'instruction parisien Henri Pons.
Ce juge, qui instruit l'affaire avec Jean-Marie d'Huy, ne prendra ses fonctions dans l'Hérault que le 20 novembre au lieu du 3 novembre. Il pourrait ainsi co-signer l'ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel des personnes mises en causes dans l'affaire, parmi lesquelles Dominique de Villepin, pour donner plus de poids à cette décision.
"C'est par un décret du 28 août que Monsieur Pons a été nommé à la cour d'appel de Montpellier", rappelle Yves Richard.
"Il y avait déjà une particularité dans ce décret, c'est que Monsieur Pons n'était nommé qu'à compter du 3 novembre alors que pour tous les autres c'était immédiat."
Lire l'article complet: http://www.lepoint.fr/actualites/villepin-accuse-sarkozy- de-detournement-de-pouvoir/1037/0/289918

S. D. / Source Web











1.Posté par FERRAYE le 22/11/2008 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
REVELATION$ de la vérité interdite ou la mondialisation des crimes organisés et la mainmise américano-sioniste, criminelle, satanique, sur la justice, l’économie mondiale et les peuples…

Je suis l'i...


Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn