Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Sport
12/02/2008 - 16:12

Clemente ne se préoccupera pas de la situation politique iranienne


Le nouvel entraîneur de l'équipe de football d'Iran, Javier Clemente, assure ne pas se préoccuper de la situation politique du pays et avoir pour seul but de qualifier la sélection pour la Coupe du monde 2010.



"Russes, Chinois, communistes, capitalistes, noirs ou blancs, tous sont pareils pour moi. Je suis un entraîneur de football et je ne me préoccupe ni ne veux me préoccuper de rien d'autre", dit-il dans l'édition de mardi du quotidien sportif espagnol "AS". "Je viens pour essayer de qualifier l'Iran pour la Coupe du monde 2010, c'est tout ce qui m'importe".

Clemente, 57 ans, a annoncé avoir signé avec la fédération iranienne de football lundi soir. Les termes de son contrat n'ont pas été dévoilés.

Sélectionneur de l'Espagne de 1992 à 1998, Clemente avait entraîné la Serbie pendant deux ans, avant de quitter son poste en décembre dernier après avoir échoué à qualifier le pays pour l'Euro 2008.

Il remplace désormais le coach iranien Amir Ghalenoei, à la tête l'équipe jusqu'à son élimination en quart de finale de la Coupe d'Asie en juillet dernier. Le groupe de qualification de l'Iran pour la Coupe du monde 2010 comprend le Koweït, la Syrie et les Emirats arabes unis.

En club, Clemente a notamment entraîné l'Atletico Madrid, le Betis Séville, l'Espanyol Barcelone, Marseille et l'Athletic Bilbao, avec qui il a remporté deux championnats d'Espagne et une Coupe du Roi au début des années 1980.

Le Basque, qui fera ses débuts à la tête de l'Iran le 26 mars contre le Koweït, ne vivra pas en Iran mais s'y déplacera quelques jours avant les matches. A propos de la barrière de la langue, il a dit compter sur l'international iranien d'Osasuna, Javad Nekounam, pour communiquer avec les autres joueurs.

Javier Clemente a trouvé les joueurs iraniens "très techniques mais un peu lents. Ils aiment faire circuler le ballon et construire leurs actions. Il y a du travail mais aussi du potentiel, les Iraniens ayant été champions d'Asie".

A. M. / source web










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Sport






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn