Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Humeurs - Rumeurs
20/05/2005 - 11:24

Cohésion Sociale

Hé... Hé... Boorlo est arrivé

Il est parfois, dans les gouvernements, des braves types qui finissent par ambitionner de changer le monde. N'avons-nous pas déjà vu Monsieur Boorlo, notre valeureux ministre de la Cohésion sociale, dans certaines banlieues, faire exploser des ghettos HLM vétustes ?



Cohésion sociale : si vous êtes manchot et que je suis cul-de-jatte...

Il est parfois, dans les gouvernements, des braves types qui finissent par ambitionner de changer le monde. N'avons-nous pas déjà vu Monsieur Boorlo, notre valeureux ministre de la Cohésion sociale, dans certaines banlieues, faire exploser des ghettos HLM vétustes ?

Le voici désormais sur le front de la création de 1 300 000 emplois dans le secteur des services à la personne. C'est d'autant plus surprenant que, si un Etat a une raison d'être, c'est bien le service aux personnes. Pour se débarrasser de cette charge, le gouvernement alloue à Monsieur Borloo un budget faramineux. Naturellement, l'idée n'est pas venue à ce dernier de partager tout simplement cette enveloppe entre les bénéficiaires des minima sociaux, qui, n'étant pas aussi stupides qu'on pourrait le penser, en trouveraient immédiatement le bon usage. L'absurdité est à son comble lorsque la loi de cohésion sociale prétend répartir cet argent, directement ou indirectement, entre des demandeurs d'emploi, lesquels, eux-mêmes handicapés sociaux auraient à se mettre au service de leurs semblables handicapés physiques ou sociaux.
Puisqu'il s'agit de rire, si vous êtes manchot et que je suis cul-de-jatte, nous pourrions grâce à cette enveloppe "borlooesque" former un couple socialement cohérent, vous utilisant mes bras et moi vos jambes. La mission de Monsieur Borloo serait ainsi accomplie. Mais le ministre ne voit peut-être pas les choses aussi simplement : il pense à la création de milliers d'associations dont le fonctionnement nécessitera des postes de permanents, lesquels nous expliqueront comment résoudre un handicap en l'associant à un autre. Naïfs que nous sommes, vous et moi, qui pensions que la police, les pompiers, l'armée, les légions de fonctionnaires étaient tous au service de nos personnes : manifestement, seul Monsieur Boorlo l'est !

Dans un tout autre chapitre, et puisque nous voilà à justifier de l'existence du ministère de la cohésion sociale, si nous faisons fi de sa fonction de ministre de l'économie et des finances, Monsieur Gaymard aurait pu composer tout simplement le 115 et obtenir un logement de dépannage aux frais de l'Etat. Qu'importe le prix lorsqu'il s'agit de mettre une famille à l'abri ? Et il n'est que ceux qui sont de mauvaise foi pour prétendre que 14 000 euros correspondent au loyer d'une trentaine de logements sociaux. Il est clair que le Président de la république a tout simplement assuré en personne le service dévolu normalement au Samu social : c'est tout à son honneur.
Le Premier Ministre, quant à lui, prend une mesure terriblement préjudiciable aux familles de nos gouvernants : le brave Raffarin limite la superficie des logements de fonction sans pour autant en plafonner les loyers. Pendant ce temps, où était donc Monsieur Borloo ? Osons espérer qu'il ne roulait pas vers ma ville armé de dynamite avec l'intention de faire sauter nos HLM dont le nombre semble pourtant bien insuffisant. Pour ma part, je ne prends pas le risque : je fais le 115. Pas vous ?

Henri Vario


Sylvie Delhaye








1.Posté par Sylvie le 09/08/2005 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui serait astucieux de la part des permanents des associations suscitées par Monsieur Boorlo, ce serait de se prétendre cul de jatte lorsqu'ils sont face à un manchot et vice versa ...

2.Posté par DRISSI le 10/04/2006 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis sous le coup d'une mesure d'expulsion de mon logement, je repris le règlement du résiduel mon loyer depuis près de 9 mois, il suffirait à mon bailleur de réclamer l'APL qu'il a fait stopper...

3.Posté par DRISSI le 10/04/2006 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis sous le coup d'une mesure d'expulsion de mon logement, je repris le règlement du résiduel de mon loyer depuis près de 9 mois, il suffirait à mon bailleur de réclamer l'APL qu'il a fait stop...