Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
25/08/2014 - 17:24

Conférence de presse d'Arnaud Montebourg

Alors que le Premier ministre, Manuel Valls, a déposé ce matin la démission de son gouvernement, Arnaud Montebourg, Ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, a donné une conférence de presse dans les locaux du Ministère des Finances en présence des membres de son équipe. Cette déclaration constitue l'acte III (le premier acte ayant été le départ de Jean-Luc Mélenchon de la tête du Parti de gauche) de la future France de gauche et balaie toutes les prévisions que l'on avait pu faire à propos des présidentielles 2017. L'acte II s'est joué quand Eva Joly et Julien Bayou se sont prononcés en faveur d'une "primaire de l'autre gauche". Compte-rendu de sa déclaration:



Conférence de presse d'Arnaud Montebourg
Une grave crise touche la France et l'Europe comme il n'y en avait pas eu depuis 1929. Cette crise a engendré des choix politiques erronés de la part de la Banque centrale européenne, de la Commission européenne et des états membres de l'Europe. Ces choix sont la cause de la prolongation de la crise en Europe et en France. Par ces choix la zone euro va vers la récession et la déflation. On assiste à la condamnation internationale des politiques que nous menons en Europe. Cela a engendré des désaccords. Les politiques d'austérité sont inefficaces et injustes. En plombant la croissance, elles empêchent la réalisation de leur propre objectif. Poursuivre conduirait à mettre en danger la société française, notamment en favorisant les partis extrémistes.
Il existe d'autres choix pour la France et pour l'Europe. Il a lutté pendant 2 ans pour convaincre l'exécutif de notre pays de ne pas prendre de mesures trop drastiques. Ailleurs qu'en Europe, la croissance est relancée et le chômage régresse. Dans toute démocratie, il est normal qu'il y ait des débats. Si le Premier ministre juge qu'il se trompe, dans ce cas, qu'il lui rende sa liberté.
Quant à Aurélie Filippetti et Benoît Hamon, il les remercie de l'avoir soutenu.
Que va-t-il faire de cette liberté retrouvée? Il va retourner travailler parmi les Français, comme eux. L'une des grandes cause nationales pour lesquelles il continuera à lutter sera le «made in France».

Sylvie Delhaye S. D.









Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces