Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
10/06/2020 - 08:27

Coronavirus: Israël rompt l'embellie des relations avec les Palestiniens

Une attente inédite entre Israël et la Palestine due au Coronavirus prend fin. Les anciens dossiers de nouveau sur la table.



Rupture de l'embellie des relations entre Israël et la Palestine.

L'accord de "gouvernement d'urgence nationale" signé le 20 Avril entre Benjamin Natanyahou et son ancien adversaire Benny Gantz a déclenché une vague de condamnations par les responsables palestiniens. Ces derniers s'opposent à la clause sur l'annexion de 30% de Cisjordanie par Israël, en conformité avec le fameux "Accord du siècle" de Donald Trump, dévoilé fin Janvier et qui sera mis en vigueur au plus le 1er Juillet prochain.

Dangereuses perspectives

Le président de la Palestine Mahmoud Abbas, après une longue période de silence a finalement déclaré : " Ne pensez pas qu'en raison du coronavirus, nous avons oublié l'annexion. Non, nous continuons de chercher à mettre fin à l'occupation et à l'établissement d'un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale".

Les politiciens Israéliens "sont unis sur le programme de colonisation permanente et d'annexion", déclare Hanane Ashrawi, membre du comité exécutif de l'organisation de libération de la Palestine (OLP).

Il faut préciser que ce projet d'annexion a été désapprouvé par une partie de la communauté internationale, la France en premier lieu. Le bulgare Nickolaï Mladenov, coordinateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, a dénoncé ce 23 avril dernier "une perspective dangereuse d'annexion".

Coopération entre les parties

Malgré tout, le diplomate Onusien a salué le même jour la collaboration entre les Israéliens et les Palestiniens depuis le début de la crise liée au coronavirus. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterress avait aussi salué, fin mars, cette collaboration commune entre les deux parties contre l'épidémie. Après l'apparition des premiers cas à Bethléem, les relations étaient devenues cordiales et une rencontre s'était déroulée afin de traiter de l'économie et des finances.

Il faut également noter une action salutaire des Israéliens qui ont fourni des masques, respirateurs et tests, formé des médecins et infirmiers palestinien afin de maîtriser la pandémie. Fin Mars dernier, les deux présidents ont eu une conversation téléphonique chaleureuse, affirmant coopérer efficacement afin d'assurer la santé de leurs populations et par la même occasion leur capacité à travailler ensemble à l'avenir.

Malheureusement, la réalité politique a finalement triomphé de cette coopération. A Gaza, le Hamas a mis des Palestinien aux arrêts pour trahison car ils avaient des contacts avec les Israéliens via des visioconférences pendant lesquelles ils partageaient leurs expériences de la pandémie. Les belles paroles de coopération se sont envolées dans la foulée.

 

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn