Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
24/02/2008 - 21:39

Coupe de France de natation: Manaudou et Bernard réconfortés en vue des JO

Les deux patrons de la natation française, Laure Manaudou et Alain Bernard, ont été réconfortés en vue des jeux Olympiques après avoir enlevé leur finale respective sur 200 m et 100 m nage libre, dimanche lors de la Coupe de France à Lyon.



Une semaine après les superbes performances américaines et australiennes qui ont lancé la saison olympique, les deux Tricolores ont su répondre malgré leur fatigue actuelle alors qu'ils sont rentrés tout deux d'un stage de travail intensif et n'ont donc pas pu préparer le rendez-vous lyonnais.

Au lendemain d'un 400 m nage libre très encourageant (4:05.61), l'égérie Manaudou a remporté le 200 m nage libre, dont elle est championne du monde et détentrice de la marque planétaire (1:55.52), en 1 min 57 sec 34/100, soit le troisième meilleur chrono de sa carrière.

Partie moins vite qu'Alena Popchanka, Manaudou a été menée dans les premiers 100 mètres avant de prendre la main lors d'une rude bataille avec sa grande copine, arrivée avec seulement 58/100 de retard.

"Ça me rassure après le 400 m d'hier (samedi). Je ne m'étais pas fixée de temps mais je savais qu'Alena allait nager à peu près 1:57. Je ne pensais pas faire 1:56 mais 1:57, c'était à vrai dire faisable", a expliqué Manaudou, qui est resté à une seconde du temps de Katie Hoff (1:56.08).

La jeune Américaine de 17 ans, qui s'annonce comme sa plus sérieuse rivale à Pékin, a réalisé la meilleure performance mondiale de la saison sur 200 m nage libre la semaine dernière dans le Missouri, un jour après avoir frôlé de 7/100 le record du monde de la Française sur 400 m nage libre (4:02.13).

La championne olympique a été très satisfaite de sa première sortie sous l'ère Lionel Horter, qui l'a prise sous son aile il y a cinq semaines.

"C'est toujours important de faire des bons temps mais il faut montrer aussi que Lionel est un bon entraîneur et qu'il a fait du bon travail en un mois. Je ne vais pas dire que je suis sereine mais ça fait du bien", a poursuivi Manaudou, en pleine phase de découverte avec son nouveau mentor.

De son côté, le technicien alsacien a tenu le même discours, avec un bémol technique que la course de dimanche.

"Dans l'adversité, Laure a sorti une très belle course. Elle a nagé pour gagner. On était venu pour valider le travail qui a été fait en amont. Les résultats sont là, je suis content de ce qu'il s'est passé", s'est félicité Horter.

Dès lundi après-midi, Manaudou reprendra avec hâte l'entraînement avant les Championnats d'Europe, prochaine échéance sur sa route, sur laquelle ni la nageuse ni l'entraîneur n'ont donné d'indications.

Autre course très attendue, la finale du 100 m nage libre a proposé une belle affiche avec, outre Bernard, son concurrent tricolore Fabien Gilot et surtout le double champion du monde en titre, l'Italien Filippo Magnini.

Les prétendants se sont tous élancés en gardant dans un coin de leur tête l'Australien Eamon Sullivan, devenu le week-end dernier le troisième performeur de tous les temps (48.11).

La course-reine, sous haute tension, a été remportée par Bernard en 48 sec 86/100, un chrono qui n'est pas exceptionnel mais dont il s'est satisfait à défaut d'avoir connu de bonnes sensations.

"Je n'étais pas du tout à l'aise. Je suis satisfait du temps mais pas des sensations minables, enfin bidons, que j'avais vis-à-vis de moi", a reconnu l'Antibois qui a devancé Gilot (49.07) et Magnini (49.30).

"Ce que je retiens c'est que même quand je suis très fatigué, j'arrive à assurer un temps correct qui peut me permettre d'accéder à une finale européenne ou une finale au niveau international. Je l'ai fait il y a un an, j'étais debout sur la ligne, c'était l'extase. Maintenant, je dis +bof, bof+ mais ça se fait pas tous les jours 48.8", a relativisé Bernard, réconforté d'être avant tout devant les autres.



H.V/Source Edicom







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces