Sommaire
Faits Divers - Société
12/11/2007 - 14:55

Craintes de catastrophe écologique après des naufrages en mer Noire

Trois corps ont été rejetés lundi sur les côtes de la mer Noire après une violente tempête qui a provoqué le naufrage de cinq cargos dont un transportait du mazout et trois du soufre, faisant craindre une catastrophe écologique



Les trois corps portant des gilets de sauvetage ont été retrouvés dans le détroit de Kertch, a précisé le ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué, a rapporté l'agence de presse Interfax, tandis que cinq marins étaient toujours portés disparus.

Le mauvais temps ralentissait les opérations de récupération de quelque 3.000 tonnes de mazout encore contenues dans un bateau citerne, le "Volganeft 139", appartenant à une compagnie russe, et qui en avait déjà laissé échapper environ 1.300 tonnes.

"Les opérations de sauvetage et d'observation du milieu marin sont compliquées par les conditions météorologiques défavorables", a déclaré le ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué.

Le vent avait faibli lundi par rapport à la veille mais le ministère ukrainien des Situations d'urgence a lancé un nouvel avis de tempête.

Oleg Mitvol, le très médiatique numéro deux de l'agence de surveillance écologique du gouvernement russe, Rosprirodnadzor, était attendu lundi dans la région, où la Russie et l'Ukraine voisine ont établi une cellule commune de crise.

En plus du "Volganeft-139," trois navires transportant du soufre ont coulé dimanche dans le détroit de Kertch, un important point de passage des oiseaux migrateurs en route vers le sud en cette période de l'année mais aussi habitat des tortues de la mer Noire.

M. Mitvol, a fait état dimanche soir d'un "incident écologique sérieux", alors que plusieurs ONG de défense de l'environnement ont dénoncé "une catastrophe écologique", estimant que le mazout et le soufre risquaient de polluer gravement l'eau et les côtes.

Vladimir Sliviak, chef de l'organisation Ekozachtchita (Défense écologique) a estimé que "la pollution devra être nettoyée pendant une longue période de temps et ses conséquences se feront sentir pendant un an ou plus encore".

Les sauveteurs ont pu mettre hors de danger 35 membres d'équipage des navires pris dans la tempête, affichait sur son site internet le ministère des Situations d'Urgence.

Un cinquième cargo a coulé à quelque 300 km à l'ouest de l'important port russe de Kavkaz, situé à environ 1.200 km au sud de Moscou, ont indiqué des responsables officiels. De nombreux bateaux ont par ailleurs échoué sur les côtes.

La quantité de mazout écoulée en mer Noire semble réduite par rapport à la marée noire survenue en 2002 au large de l'Espagne. Le Prestige, un vieux pétrolier libérien sous pavillon des Bahamas, avait coulé le 19 novembre 2002 au large de la Galice (nord-ouest de l'Espagne).

Plus de 50.000 des 70.000 tonnes de sa cargaison se sont répandues dans l'océan, polluant des milliers de kilomètres de côtes en Espagne et en France.

Mais les écologistes soulignent que l'impact d'un accident sur l'environnement dépend aussi d'autres facteurs que la quantité de pétrole.

Le Volganeft-139 transportait du mazout de la ville de Samara sur la Volga dans le sud de la Russie vers un terminal pétrolier ukrainien, ont rapporté les agences de presse russes.

La mer Noire est bordée par la Bulgarie, la Géorgie, la Roumanie, la Russie, la Turquie et l'Ukraine et reliée à la Méditerranée par le détroit du Bosphore.

Nicolas Maury









Flashback :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:42 Le Chef de l'Etat turc attaque Emmanuel Macron

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:38 Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn