Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
20/04/2007 - 22:48

De Bagdad et Virginia Tech-Busch à la France de Sarko

Pour nous Français, à la veille des élections présidentielles, tout va bien puisque Nicolas Sarkozy, déja élu Président de la Republique des sondages, nous protègera. Armé du blazon de sa famille composé d'un cimeterre et d'un loup, il éradiquera la violence car, comme il ne cesse de le marteler, il aime la France.
A Virginia Tech, Etats Unis, une fusillade a éclaté, tuant des étudiants. Sa Majesté la Reine d'Anglettre préfère cependant évoquer les attentats sanglants à Bagdad.
En Turquie, les chrétiens accusent les médias et le pouvoir d'organiser l'hostilité à leur égard.



La Bush démocratie ne passe pas

 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Pour nous Français, tout va bien puisque Nicolas Sarkozy, déja élu Président de la Republique des sondages, nous protègera. Armé du blazon de sa famille composé d'un cimetere et d'un loup, il éradiquera la violence car, comme il ne cesse de le marteler, il aime la France. Georges W. Busch, Président des USA, semble avoir quant à lui bien des problèmes de logistique militaire et d'approvisionement en munitions. Le pauvre homme ne sait plus où donner de la tête tant les choix qui s'offrent à lui sont cruels: y-a t-il assez de morts en Irak?
Faut il s'en satisfaire ou bien appeler en renfort -crise de l'acier oblige- ses propres concitoyens? Aussi, en homme avisé, W. Bush fait-il plaisir aux marchands d'armes en faisant appel à un jeune Coréen sensible à la manipulation bushiste.
Résultat: des fusillades ont éclaté lundi matin 16 avril sur le campus de l'université de Virginia Tech, à Blacksburg (Virginie, est des Etats-Unis).
C'est la fusillade la plus meurtrière sur un campus universitaire de l'histoire des Etats-Unis.

La Reine d'Anglettre préfère évoquer les morts de Bagdad

Je vous protége!
Je vous protége!

C'était vraiment Beyrouth au point que a Grande-Bretagne a condamné les « horribles » attentats dans la capitale irakienne, Bagdad, qui ont coûté la vie à au moins 190 personnes et fait plus de 200 blessés. « Ce dernier carnage à Bagdad est un autre exemple effroyable de jusqu'où sont prêts à aller ceux qui ne proposent que la mort et la destruction pour tenter de miner la démocratie en Irak », a déclaré la ministre britannique des Affaires étrangères, Margaret Beckett. « De tels actes ne font que renforcer notre détermination à continuer à soutenir les gens et le gouvernement en Irak, et à souligner l'importance du processus de réconciliation [dans le pays] ».

Incroyable, la Reine d'Angleterre ne s'émeut pas du carnage de l'université de Virginia Tech; je n'ai trouvé aucune déclaration dans ce sens - ce qui laisserait à penser que le gouvernement de sa Majesté donnerait plus d'importance à une vie irakienne qu'à celle d'un étudiant américain. Sans doute faut-il en conclure qu'une ancienne colonnie, même aussi puissante que les USA n'est jamais composée que d'indigènes. Un rapprochement avec les habitants de nos banlieues françaises serait, vous en conviendrez, de mauvais goût. Passons.

D'autres font la confusion, l'amalgame et, geographiquement désorientés, ils n'hésitent pas à bloguer le billet suivant sur Bellaciao:
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=46645
"HORRIBLE TUERIE SUR UN CAMPUS DE BAGDAD
Je ne résiste pas à la pulsion de vous faire profiter de cet article, paru sur le blog :
http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/...
"17.04.2007 Horrible Tuerie Sur Un Campus De Bagdad
Un tordu abat rituellement quelques dizaines d’étudiants sur un campus étatsunien, c’est devenu un gimmick de la vie quotidienne chez l’Oncle Sam, et, tout de suite, nos journaleux à deux balles (se) posent, à grands coups d’envoyés spéciaux, les mêmes (graves) questions qu’à chaque fois qu’un tordu abat rituellement quelques dizaines d’étudiants sur un campus américain - avec dans la voix ce trémolo si particulier des grands soirs où l’actu est si formidablement spectaculaire, qu’on est quand même bien contents de faire à vingt heures ce beau mais si exigeant métier, pas vrai, coco?
Ca donne des commentaires de (très) haut niveau, type "rappelons tout de même Jean-Pierre que la libre circulation des armes fait débat aux-Etats Unis où la NRA puissant lobby, etc."
Des millions de tarés se baladent avec un arsenal de guerre, et ça fait "débat".
Imaginons, trois secondes, que le tordu ait gueulé des versets du Coran, pendant qu’il massacrait ses congénères?
Là, croyez-moi, le Yankee aurait vitement disparu derrière le musulman (fanatique).
On en prenait pour quinze jours de commentaires à la con sur le choc des cultures, et de communiqués victorieux de l’Amicale des ami(e)s du si fin Redeker.
Tandis que là? Non."

Les chrétiens de Turquie

De Bagdad et Virginia Tech-Busch à la France de Sarko

En Turquie, pays bientôt, malgré les mensonges des politiques français, membre de l'UE, les chrétiens, selon "Le Monde", accusent les médias et le pouvoir d'organiser l'hostilité à leur égard: "Les portes soigneusement closes des deux églises se font face, dans l'étroite ruelle de ce vieux quartier de Diyarbakir que ses remparts byzantins séparent de la proliférante ville nouvelle où s'entassent les déplacés chassés des villages du Kurdistan turc par la guerre. L'une, l'église syriaque orthodoxe de la Vierge Marie, entourée de hauts murs, remonte au IIIe siècle ; l'autre, l'église évangélique de Diyarbakir, construite dans le style des maisons du quartier pour être moins visible, n'a que trois ans."
Lire l'article

Mais les Français savent-ils qu'il y a des chrétiens en Turquie et en Irak? Savent-ils seulement que le christianisme est né, non pas à Rome, mais en Palestine? Je n'en suis pas certain. Pas plus que je ne le suis de la légitimité des croisades dont certains prétentent que l'objectif n'était pas de piller l'or des chrétiens d'orient mais de protéger le tombeau du Christ. C'est sans doute de là que me vient cette terrible méfiance à l'égard de ceux qui s'autoproclament proecteur des peuples, se réclament d'un devoir d'ingérence. Car, au fond, l'Histoire nous apprend qu'une croisade peut toujours en cacher une autre.

Henri Vario-Nouioua



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo