Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
03/11/2011 - 10:44

Débat sur la sortie de la Grèce de la zone euro

Débat sur la sortie de la Grèce de la zone euro; La zone euro pourrait survivre sans la Grèce; "Si la Grèce ne veut pas le plan, elle n'aura pas l'argent"; La Grèce au pied du mur



Notre revue de presse économie du 3 Novembre 2011

Débat sur la sortie de la Grèce de la zone euro
La zone euro pourrait survivre sans la Grèce
La question du maintien d'Athènes dans la zone euro est désormais posée, alors que s'ouvre à Cannes le sommet du G20 et que les défections se multiplient dans l'entourage du Premier ministre grec, George Papandréou. En France, le ministre français des Affaires européennes Jean Leonetti a estimé que la zone euro pouvait "se passer" de la Grèce. "Parce que c'est 2% du PIB de la zone euro et c'est 4% de sa dette de la zone euro. Donc, on peut les aider, on peut les sauver, on ne peut pas sauver non plus les gens malgré eux", a-t-il souligné. (www.fr.reuters.com) Et après la Grèce, ce sera quel pays? L'Italie, l'Espagne? La zone euro peut vivre sans la Grèce mais la Grèce peut-elle vivre sans la zone euro?

"Si la Grèce ne veut pas le plan, elle n'aura pas l'argent"
S'agissant du référendum, "on n'a pas à décider à la place du peuple grec", a dit Jean Leonetti. "Il ne faut pas se faire d'illusions. Si la Grèce dit qu'elle ne veut pas le plan, elle n'aura pas l'argent", a-t-il répété à l'unisson de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. "Par contre, ce qu'il faut bien dire, c'est 'Vous n'êtes pas en train de voter pour ou contre un plan, vous êtes en train de voter pour ou contre le maintien de la Grèce dans la zone euro'", a-t-il ajouté à l'adresse des Grecs. (www.fr.reuters.com) Est-ce à lui de s'adresser au peuple Grec? N'est ce pas plutôt le rôle du premier ministre Georges Papandréou?

La Grèce au pied du mur
Les dirigeants européens ont décidé d'augmenter la pression sur Athènes, à l'issue d'une réunion organisée mercredi soir en présence du Premier ministre grec Georges Papandréou à Cannes, à la veille de l'ouverture du sommet du G-20. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont annoncé lors d'une conférence de presse conjointe que le versement de la sixième tranche d'aide accordée par l'Union européenne et le FMI à la Grèce, de 8 milliards d'euros, était suspendu jusqu'au référendum grec. "Nous voulons une réponse européenne coordonnée, ferme et définitive qui passe par l'application des décisions qui ont été adoptées au sommet du 27 octobre à Bruxelles à l'unanimité des 17 pays de la zone euro", a déclaré M. Sarkozy. (www.associatedpress.com) La Grèce se met elle-même la pression en créant ce référendum. Il est logique que les dirigeants des pays de l'UE demandent des garanties. La Grèce aurait dû prendre une décision beaucoup plus tôt. Attendre la sixième tranche de versement pour parler de son hésitation à rester dans l'UE n'est pas loyal.

Source: Yahoo News


Référencement Internet et création de sites Web ICI










Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK

Petites annonces