Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Art et Culture
07/04/2008 - 11:19

Décès de l'acteur américain Charlton Heston


L'une des dernières légendes d'Hollywood est décédée samedi à son domicile de Beverly Hills à 84 ans, des suites de la maladie d'Alzheimer. Il avait marqué le cinéma grâce à "Ben Hur" ou encore "Les Dix Commandements". Il était aussi un membre actif de la NRA, l'organisation américaine militant pour la possession d'armes à feu.



L'acteur américain Charlton Heston, qui incarna au cinéma les plus grands rôles épiques du cinéma hollywoodien, de Moïse à Michel-Ange, est décédé samedi 5 avril à l'âge de 84 ans.
L'acteur, lauréat d'un Oscar en 1959 pour son interprétation de Ben Hur, s'était distingué après sa carrière à l'écran en prenant la tête de la National Rifle Association, le lobby américain des armes à feu, un engagement sujet à controverse.
Il est mort à son domicile de Beverly Hills avec son épouse Lydia à ses côtés, a indiqué sa famille dans un communiqué.
Heston avait annoncé en 2002 qu'il souffrait de symptômes associés à la maladie d'Alzheimer.

"J'ai vécu assez pour deux"

"A ses amis, collègues et fans aimants, nous apprécions vos prières et votre soutien sincères. Charlton Heston apparaissait au monde plus grand que nature", a déclaré sa famille.
"Personne ne pourrait désirer une vie plus remplie que la sienne. Aucun homme n'aurait pu donner davantage à sa famille, et à sa profession, et à son pays. Selon ses propres termes, 'J'ai vécu une vie tellement merveilleuse ! J'ai vécu assez pour deux'."
A son apogée, sa présence imposante, son visage anguleux et son style de vie conservateur semblaient relever d'un autre âge. "Mettez-lui une toge, il sera parfait", plaisantait le réalisateur Anthony Mann.
Charlton Heston incarna toute une série de personnages charismatiques dans les super-productions ("Les Dix Commandements", "Ben Hur"), les films de science-fiction ("La Planète des Singes", "Soleil Vert") ou les films-catastrophe ("Airport 1975", "Tremblement de terre").
Mais son rôle le plus controversé fut celui de président de la NRA de 1998 à 2003. Lors des conventions du puissant lobby, il montait sur le podium en brandissant une carabine antique à l'adresse des défenseurs d'un contrôle des armes à feu. Il lançait alors qu'ils ne pourraient lui prendre son arme qu'en la prenant "de ses mains froides et mortes".

Du Père Noël à Moïse

John Charlton Carter - Heston était le nom de son beau-père - est né le 4 octobre 1923 à Evanston, dans l'Illinois. Il monte sur les planches pour la première fois à l'âge de cinq ans, dans une pièce de l'école où il incarne le Père Noël, avant d'étudier l'art de la comédie à la Northwestern University et de décrocher son premier rôle à l'écran en 1941 dans un "Peer Gynt" réalisé par un camarade d'université.
Après la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle il sert comme artilleur dans l'Army Air Corps, Heston monte à Broadway, où il multiplie les petits rôles et boulots, dont celui de modèle.
En 1944, il épouse Lydia Clarke, qu'il a rencontrée à la Northwestern University. Leur mariage tiendra 64 ans, jusqu'à son décès. Le couple a eu deux enfants, Fraser et Holly Ann.
Heston attire l'attention en 1947 dans "Antoine et Cléopâtre", qui lui vaut d'obtenir un emploi dans la collection de télévision "Studio One", qui adapte de célèbres pièces de théâtre.
Il passe ensuite au grand écran et Cecil B. DeMille lui confie le rôle d'un directeur de cirque dans "Sous le plus grand chapiteau du monde" ("The Greatest Show on Earth") en 1952.
En 1956, DeMille le choisit à nouveau pour incarner Moïse dans les "Dix Commandements", expliquant que l'acteur lui rappelle la statue de Michel-Ange. Le film, qui a coûté 7,5 millions de dollars, est le plus gros budget de l'époque et aussi le deuxième plus gros succès derrière "Autant en emporte le vent".
Outre Moïse, Heston prête sa voix à celle de Dieu dans le film et son fils Fraser, alors âgé de trois mois, joue Moïse bébé dans un panier flottant sur le Nil.

Démocrate puis républicain

Après plusieurs westerns et "La soif du mal" ("Touch of Evil") d'Orson Welles en 1957, une parenthèse dans sa carrière, Heston reprend la route des super-productions et effectue lui-même de nombreuses courses de chariot dans Ben Hur.
Ses interprétations de saint Jean-Baptiste dans "La plus grande histoire jamais contée" ou de Michel-Ange dans "L'extase et l'agonie" en 1965 lui valent moins de succès.
Plus fameux sera son personnage d'astronaute perdu sur "La planète des singes" en 1968. Il imposera que ce George Taylor soit tué dans la suite réalisée en 1970 ("Le secret de la planète des singes") afin de ne pas avoir à le jouer indéfiniment. C'est le succès du film qui lui ouvrira la porte des films de science-fiction puis des films-catastrophe dans les années 1970.
En 1984, Charlton Heston renoue avec la télévision dans deux séries pour CBS avant de jouer le rôle du patriarche Jason Colby dans le feuilleton "Dynasty".
Dans les années 1960, l'acteur milita en faveur du mouvement des droits civiques et fut président du syndicat des acteurs pendant six mandats.
Il fit campagne alors pour les candidats démocrates à la présidentielle (Adlai Stevenson contre Dwight Eisenhower puis John Kennedy contre Richard Nixon) avant de basculer dans le camp républicain en 1972 puis de soutenir son vieil ami et acteur Ronald Reagan dans sa conquête de la Maison blanche.
En 2003, le président George Bush le décora de la médaille présidentielle de la liberté, l'une des plus grandes décorations civiles des Etats-Unis.

nouvelobs.com

Y.K/sourcesWeb










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn