Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
10/03/2008 - 11:32

Démission du premier ministre Serbe


Vojislav Kostunica a appelé samedi à des élections législatives anticipées à la suite d'une crise gouvernementale liée à l'indépendance du Kosovo et au rapprochement avec l'Union européenne.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Vojislav Kostunica démissionne. Le premier ministre nationaliste serbe estime que «le gouvernement n'a plus de politique unifiée sur une importante question liée à l'avenir du pays : le Kosovo. Un tel gouvernement ne peut plus fonctionner. C'est la fin du gouvernement, nous devons rendre le mandat au peuple.» «C'est pour cela que j'ai convoqué une réunion du gouvernement pour qu'il décide de dissoudre le Parlement et de convoquer des élections législatives», a-t-il ajouté en proposant la date du 11 mai.

La réunion du gouvernement est prévue pour lundi prochain. Cette décision du premier ministre fait suite à une grave crise gouvernementale après la proclamation de l'indépendance du Kosovo le 17 février par les dirigeants kosovars. Kostunica, chef du Parti démocratique de Serbie (DSS), s'est en effet vivement opposé au président pro-européen Boris Tadic du Parti démocratique (DS) sur la question du rapprochement avec l'UE.


«Grave crise»

Alors que Tadic souhaite accélérer l'intégration de son pays à l'Europe des 27, Kostunica estime que la Serbie ne peut accepter aucun accord avec l'UE sans «le Kosovo en tant que partie intégrante». Le DS, soutenu par la petite formation libérale G17plus, est majoritaire au sein du gouvernement. Reconnaissant que son gouvernement traversait une crise, Kostunica avait déclaré vendredi qu'il ne faisait plus confiance à ses partenaires pro-européens de la coalition au pouvoir pour s'opposer à l'indépendance du Kosovo.

«Le gouvernement serbe traverse une grave crise car la volonté de décider que la Serbie en tant qu'Etat ne peut devenir membre de l'UE que dans son intégralité, c'est-à-dire avec le Kosovo, n'existe pas», avait indiqué Kostunica dans une déclaration à l'agence Tanjug. La veille, le gouvernement s'était opposé à lui en rejetant une résolution qui doit être discutée prochainement au Parlement, et qui prévoit de geler tout rapprochement avec l'UE en raison de l'indépendance du Kosovo. Cette résolution, soutenue par Kostunica, avait été proposée par le Parti radical serbe (SRS, ultranationaliste).

Y. K



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo