Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
24/09/2008 - 17:59

Des règles moins abondantes, c'est parfois un vrai « plus »

Fréquentes, longues, douloureuses, abondantes… Une majorité de femmes subissent littéralement, leurs règles. Au point de vouloir s'en affranchir ?



Le pas est franchi d'autant plus volontiers que certaines méthodes contraceptives permettent désormais d'envisager leur réduction, voire leur disparition complète. Et notamment le système intra-utérin (SIU) au levonorgestrel qui connait un succès croissant.

Contrairement au dispositif intra-utérin au cuivre (DIU ou stérilet) qui est constitué d'un fil de cuivre, le SIU comporte un support en plastique en forme de T, associé à un réservoir. Celui-ci délivre un progestatif directement dans la cavité utérine : il s'agit donc d'une action hormonale locale avec de très petites doses passant dans la circulation sanguine. Posé par le gynécologue, « il est efficace jusqu'à 5 ans », souligne le Dr David Serfaty dans son ouvrage Contraception.

Autrement dit, une fois qu'il est en place, plus besoin d'y penser pendant 5 ans. Mais au-delà de son efficacité contraceptive, le SIU au levonorgestrel est « associé à une réduction du flux menstruel », poursuit David Serfaty. Il cite d'ailleurs, des études qui font état d'une « diminution de l'abondance des règles » pouvant atteindre chez des femmes ayant des règles anormalement abondantes … 97% ! En résumé, avec le SIU au levonorgestrel, on oublie ses règles et sa contraception !

Le progestatif délivré par ce système inhibe la prolifération des cellules qui tapissent la muqueuse utérine, l'endomètre. « Grâce à la diminution progressive de l'épaisseur et de la vascularisation de l'endomètre, une réduction des saignements survient chez la plupart des femmes » ajoute le Dr Serfaty. « Et cela, quelle que soit l'abondance de leurs règles avant l'insertion du système intra-utérin au levonorgestrel. » Bref, il semble bien qu'en matière de règles, il n'y ait désormais plus de règles, justement…


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces