Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
13/10/2011 - 11:42

Des taxes, encore des taxes

Des taxes, encore des taxes; Résidences secondaires: la taxe sur les plus-values assouplie; Sodas: taxe alourdie; Hauts revenus: la taxe est alourdie.



Notre revue de presse économie du 13 Octobre 2011

Des taxes, encore des taxes
Résidences secondaires: la taxe sur les plus-values assouplie
La vente d'une résidence secondaire sera exonérée de taxe sur les plus-values lorsque le cédant n'est pas propriétaire de sa résidence principale. La commission des Finances de l'Assemblée a adopté mercredi un amendement en ce sens de son rapporteur, Gilles Carrez (UMP). La cession devra être réalisée au moins cinq ans après l'acquisition du logement. Cette exonération, est-il encore précisé, ne sera pas applicable lorsque la cession intervient dans les deux ans de celle de la résidence principale. (www.fr.reuters.com) Le gouvernement ferait mieux de trouver une solution aux taxes sur les mutuelles plutôt que sur les résidences secondaires...

Sodas: taxe alourdie
La commission des Finances de l'Assemblée a décidé mercredi d'alourdir la future taxe française sur les boissons contenant des sucres ajoutés ou des édulcorants afin de financer en partie les baisses de charges sociales dans l'agriculture. La commission a adopté des amendements qui prévoient que cette taxe sera de 6,22 euros par hectolitre et non plus de 3,58 euros comme l'avait annoncé le 24 août le Premier ministre François Fillon. (www.fr.reuters.com) Mais aucune taxe supplémentaire sur l'alcool, qui est bien plus dangereux pour la santé que les sucres ajoutés ou les édulcorants?

Hauts revenus: la taxe est alourdie
La commission des Finances de l'Assemblée a adopté mercredi un amendement UMP et Nouveau Centre alourdissant la taxe exceptionnelle sur les hauts revenus, à 3 % pour les contribuables entre 250 000 et 500 000 euros par part et à 4 % au-delà de 500 000 euros, a-t-on appris de source parlementaire. Cet amendement pour "renforcer l'effort de solidarité demandé aux ménages les plus aisés", présenté par le rapporteur général du Budget Gilles Carrez (UMP) et cosigné notamment par Charles de Courson (Nouveau Centre), reprend les termes du compromis passé lundi soir entre Matignon et les députés de la majorité. (www.lepoint.fr) Il fallait bien que les riches trinquent un jour, eux aussi. Jusqu'à maintenant, la classe aisée a toujours réussi à passer entre les mailles du filet mais ce temps-là est terminé.

Source: Yahoo News


Référencement Internet et création de sites Web ICI










Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar





Partageons sur FacebooK

Petites annonces