Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
      


pour y être
Afrique et Moyen-Orient
07/04/2021 - 16:35

Dubaï va expulser un groupe de femmes qui ont posé nues sur un balcon

Un groupe de jeunes femmes arrêtées à Dubaï pour avoir participé à une séance de photos de nus va être expulsé, ont déclaré les autorités.



Le groupe, qui comprendrait environ 14 femmes, a été arrêté pour avoir enfreint les lois strictes de l'Émirat en matière de décence après que des images d'elles posant nues sur un balcon dans le quartier de Dubai Marina ont été mises en ligne.

Toutes auraient pu être condamnées à des amendes et à des peines de prison allant jusqu'à six mois pour avoir enfreint la loi sur la décence publique des Émirats arabes unis, mais le procureur général de Dubaï a déclaré mardi qu'elles seraient plutôt expulsées.

Onze des femmes concernées sont des citoyennes ukrainiennes, a confirmé le ministère des affaires étrangères de ce pays. Oleg Nikolenko, porte-parole du ministère ukrainien, a déclaré que les femmes étaient détenues "en raison de la violation des normes de moralité publique".

Ni l'Ukraine ni les Émirats arabes unis n'ont confirmé l'identité de ces femmes.

Cette expulsion rapide est rare dans le système juridique de Dubaï, où les affaires de ce type font généralement l'objet d'un procès ou d'une décision avant l'expulsion.

Un Russe a également été arrêté dans le cadre de cette affaire, sans que l'on sache s'il s'agit du photographe ou de quelqu'un qui a pris des photos depuis un balcon voisin et les a diffusées en ligne.

Selon le Times, plusieurs des mannequins avaient déjà voyagé ensemble pour un photoshoot de Playboy Ukraine.

Vlad Ivanenkoe, rédacteur en chef du magazine, a déclaré qu'il ne savait rien du shooting de Dubaï.

La police de Dubaï a déclaré que le groupe avait été arrêté pour "vidéo indécente", en violation de l'article 361 du code pénal fédéral des Émirats arabes unis.

Annonçant les arrestations samedi, la police a mis en garde contre "ces comportements inacceptables qui ne reflètent pas les valeurs et l'éthique de la société émiratie".

La ville est une destination extrêmement populaire pour les influenceurs et les modèles des médias sociaux qui partagent des photos de certains des hôtels les plus glamour du monde.

Mais des étrangers ont déjà été envoyés en prison pour avoir enfreint les règles strictes des Émirats arabes unis en matière de comportement et d'expression publics, qui sont fondées sur la loi islamique, ou charia.

En novembre dernier, les Émirats ont assoupli les lois relatives à l'alcool, au divorce et à la cohabitation des couples non mariés, dans le but de rendre le pays plus attrayant pour les investissements étrangers et le tourisme.

Mais les lois couvrant la débauche publique restent dans le code pénal fédéral. La possession et le partage de matériel pornographique sont également passibles de peines de prison et de fortes amendes.

Victor Delhaye-Nouioua










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest