Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

L'Economie en temps réel et en continu
11/01/2011 - 18:28

Economie: Paris et les Bourses européennes finissent dans le vert et autres news

Paris et les Bourses européennes finissent dans le vert - La Cades va tripler ses émissions à moyen et long termes - Wall Street ouvre en hausse après les résultats des sociétés - Daimler augmente sa part Mitsubishi Fuso Truck and Bus - Les bancaires se reprennent à la Bourse de Paris - Le Japon va acheter de la dette de la zone euro - Alcoa bat le consensus grâce aux cours de l'aluminium



Economie: Paris et les Bourses européennes finissent dans le vert et autres news
Paris et les Bourses européennes finissent dans le vert
PARIS (Reuters) -Les Bourses européennes ont clôturé la séance en nette hausse, approchant d'un plus haut de 28 mois, le lancement de la saison des résultats aux Etats-Unis augurant de solides performances pour les entreprises. L'indice parisien CAC 40 a terminé la séance en hausse de 1,58% (+59,89 points) à 3.861,92 points et l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a atteint un plus haut de clôture inédit depuis septembre 2008. Les autres grandes places européennes ont également fini en hausse: Londres a gagné 0,97% et Francfort 1,23%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 a pris 1,29% et l'EuroFirst 300 1,23%. Le rebond de l'industrie automobile a soutenu en 2010 les ventes et la marge d'exploitation de Continental, a annoncé l'équipementier allemand, faisant bondir le cours du titre de 4%. (Reuters)

La Cades va tripler ses émissions à moyen et long termes
La Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) va tripler ses émissions de dette à moyen et long termes en 2011 en raison du transfert à cet organisme public d'une part importante des déficits de la Sécurité sociale dans le cadre d'une loi votée à l'automne dernier par le Parlement. Lors d'une conférence de presse, son président, Patrice Ract Madoux, a précisé que le montant de dette à émettre serait compris entre 30 à 35 milliards d'euros cette année et du même ordre en 2011. Philippe Noel, responsable des opérations de marché, a indiqué que la Cades avait émis 13,8 milliards d'euros en 2010, dont 11,1 milliards d'euros de dette à moyen et long termes. Sur le total émis, l'équivalent de 5,9 milliards d'euros l'a été dans d'autres devises que la monnaie européenne, dont 5,3 milliards en dollars américains. Pour 2011, la Cades prévoit, à titre indicatif, d'émettre 16 milliards d'euros de dette d'échéance deux à 14 ans (46%), 20 milliards de dollars américains de maturité deux à 10 ans (40%) et 1,5 milliard de livres sterling d'échéance 5 ans (5%). (Reuters)

Wall Street ouvre en hausse après les résultats des sociétés
Les marchés américains ont ouvert en hausse après le lancement de la saison des résultats trimestriels et les prévisions en hausse publiées par plusieurs groupes de distribution. Dix minutes après l'ouverture, le Dow Jones prenait 0,4% à 11.683,61, et le S&P 500 progressait de 0,42% à 1.275,02. Le Nasdaq gagnait quant à lui 0,34% à 2.717,13. Le titre Sears Holding bondissait de 8,64% à 76,70 dollars, après l'annonce selon laquelle le groupe prévoyait un bénéfice trimestriel bien plus élevé que les attentes, grâce à de bonnes ventes de jouets, d'électroménager et d'articles de sport. L'aluminier Alcoa a comme à l'accoutumée ouvert la saison des résultats avec un bénéfice net en forte hausse et supérieur aux attentes. Le groupe recule cependant en Bourse de 1,39% à 16,26 dollars. Le constructeur de maisons Lennar a annoncé prévoir un bénéfice trimestriel inférieur à celui de l'année dernière, qui avait bénéficié d'un remboursement fiscal. (Reuters)

Daimler augmente sa part Mitsubishi Fuso Truck and Bus
Daimler a investi 271 millions d'euros supplémentaires dans Mitsubishi Fuso Truck and Bus (MFTB), portant ainsi à 89,3% sa part dans la société de véhicules poids lourds formée avec Mitsubishi. Le constructeur japonais, qui ne détient plus que 10,7% de MFTB, reste "un partenaire commercial fort au Japon et sur les marchés internationaux", a déclaré mardi Daimler qui détenait jusqu'ici 85% de Fuso. "L'objectif de cet investissement supplémentaire est de soutenir la croissance et le développement des activités, alors que le marché des véhicules commerciaux poursuit sa reprise", ajoute Daimler. MFTB sert de branche asiatique à la filiale poids lourds Daimler Trucks. Elle se concentre sur la production de véhicules légers et de moteurs hybrides. Elle représente plus d'un tiers des ventes de camions de Daimler. La coentreprise japonaise s'est développée en Russie, en Inde et en Chine afin de profiter de la forte croissance de ces marchés. (Reuters)

Les bancaires se reprennent à la Bourse de Paris
Les valeurs bancaires se reprennent mardi en Bourse de Paris, soutenues par une note positive de Société générale sur le secteur en Europe. Les analystes de Socgen estiment que les résultats des bancaires européennes vont s'améliorer, notamment ceux de Crédit agricole. "Les récentes faillites de banques, associées aux exigences plus strictes en matière de fonds propres, devraient améliorer le potentiel de hausse des tarifs des banques", écrit SocGen dans une note de recherche obtenue sur le marché. Sa préférence va aux banques françaises, britanniques et belges. L'action Crédit agricole, parmi les préférées de la Socgen qui a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter" sur la valeur, est en tête du rebond. "Crédit agricole est délaissé, principalement en raison de la structure de son capital. Nous estimons que cela n'a pas beaucoup d'importance et préférons nous focaliser sur sa capacité à dégager des profits", écrivent les analystes de SG. Société générale a également relevé son objectif de cours sur BNP Paribas de 61 à 67 euros, tout en restant à l'achat. (Reuters)

Le Japon va acheter de la dette de la zone euro
Le Japon s'est engagé mardi à acheter des obligations souveraines émises dans la zone euro, mais les investisseurs doutent que la mesure puisse apporter un répit durable à la monnaie unique ébranlée par la crise de la dette. Le ministre japonais des Finances, Yoshihiko Noda, a annoncé que Toyko envisageait d'acheter environ 20% des obligations qui doivent être émises conjointement ce mois-ci dans la zone euro dans le cadre du plan de sauvetage de l'Irlande, en puisant dans ses réserves de change libellées en euros. Cette décision intervient une semaine après que la Chine a redit vouloir acheter des obligations espagnoles. Selon des analystes, le Japon s'inquiète de l'impact de la crise pour sa propre économie, très dépendante des exportations, et compte également profiter de ce geste pour réaffirmer sa place sur l'échiquier international. "Je pense qu'il est approprié pour le Japon d'acheter un certain nombre d'obligations pour accroître la confiance dans le FESF (Fonds européen de stabilité financière) et apporter notre contribution en tant que grand pays", a déclaré Yoshihiko Noda à la presse après une réunion du conseil des ministres. Cette annonce a brièvement soutenu l'euro. La monnaie unique, tombée lundi à un plus bas de quatre mois, a grimpé jusqu'à 1,2992 dollar avant de retomber lorsqu'il a été clair que Tokyo utiliserait ses réserves de changes existantes pour procéder à ses achats. (Reuters)

Alcoa bat le consensus grâce aux cours de l'aluminium
Le groupe spécialisé dans l'aluminium Alcoa a fait état lundi soir d'un bénéfice net en forte hausse et supérieur aux attentes au titre de son quatrième trimestre, soutenu par des cours favorables et par la progression de la demande. L'action perdait néanmoins 1,6% à 16,23 dollars dans les transactions d'après-Bourse. Le bénéfice net est ressorti à 258 millions de dollars, 24 cents par action. Le bénéfice tiré des opérations poursuivies s'est quant à lui inscrit à 21 cents par titre. Lors du même trimestre de l'exercice précédent, Alcoa avait accusé une perte de 266 millions de dollars, 27 cents par action hors éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires du premier groupe a progressé de 4% à 5,7 milliards de dollars. Les analystes de Thomson Reuters I/B/E/S anticipaient en moyenne un bpa de 19 cents et un CA à 5,71 milliards. Alcoa explique la hausse de ses résultats par un environnement tarifaire plus favorable et l'amélioration de la productivité, conséquence de ses mesures de réductions de coûts. Les cours de l'aluminium, qui ont plongé de manière spectaculaire durant la récession, ont grimpé de 11% l'année dernière, de 5% au cours des trois derniers mois du dernier trimestre de son exercice. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy






Ryma Mendy

Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK