Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
19/08/2011 - 13:27

Economie: la crainte de la récession

Economie: la crainte de la récession; Crainte d'une récession aux Etats-Unis et en zone euro; Taxe sur les transactions: le ministre allemand de l'Economie très réservé; Les banques française sont déjà dégradées.



Notre revue de presse économie du 19 Août 2011

Economie: la crainte de la récession
Crainte d'une récession aux Etats-Unis et en zone euro
Les doutes sur la capacité des banques européennes à se refinancer devraient aussi de nouveau perturber les échanges. Le secteur financier qui a lourdement chuté jeudi, Société Générale en tête, concentrera les attentions des investisseurs. Les Bourses mondiales plongent encore ce vendredi, au lendemain d'une journée noire. Les investisseurs entrevoient le spectre d'une récession aux Etats-Unis et en zone euro et craignent un tarissement des liquidités des banques européennes. "Les investisseurs se montrent de plus en plus convaincus que le ralentissement de l'économie mondiale est plus fort et plus durable qu'ils le pensaient jusque-là", souligne Christian Parisot, économiste chez le courtier Aurel BGC. (www.liberation.fr)

Taxe sur les transactions: le ministre allemand de l'Economie très réservé
Le ministre allemand de l'Economie s'est montré très réservé à l'égard d'une taxe européenne sur les transactions financières, telle que proposée par Paris et Berlin, dans un entretien publié vendredi. "Nous n'apporterons notre soutien à une taxe sur les transactions financières, si soutien il y a, que si elle est prélevée dans tous les 27 pays de l'Union européenne", a déclaré Philipp Rösler au journal régional Stuttgarter Zeitung. "Nous" se réfère à son parti, le FDP libéral, partenaire des conservateurs d'Angela Merkel au sein de la coalition aux manettes à Berlin. "La zone euro ne doit pas être désavantagée par rapport à ses partenaires de l'UE", poursuit M. Rösler, qui est aussi vice-chancelier de l'Allemagne. (www.20minutes.fr)

Les banques française sont déjà dégradées
Les banques françaises n'ont plus la cote. Le 10 août, l'action Société Générale perdait en une séance plus de 22% sur de folles rumeurs entraînant dans son sillage, BNP Paribas et Crédit Agricole avec une dégringolade de leurs cours respectifs de 9,5% et de 11,8%. Jeudi 18 août, la Banque Centrale américaine (la Fed) soufflait sur les braises en évoquant le manque de solidité des banques européennes. Un nouveau coup de semonce pour les valeurs bancaires françaises qui chutaient lourdement. La Société Générale abandonnait pas moins de 12,3%,le Crédit Agricole 7,3% et BNP Paribas 6,8%. (www.slate.fr)

Source: Yahoo News

Référencement Internet et création de sites Web ICI










Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar





Partageons sur FacebooK

Petites annonces