Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
14/11/2011 - 22:16

Economie: risques ou certitudes?

Le nucléaire français a de l'avenir (dixit Hervé Machenaud). Mais les actions sont condamnées... Ce qui incline les banques à abuser sur les frais de dépassement d'autorisation de découvert: faut bien gagner là où on peut. Quant à la vraie valeur des réserves d'énergie fossile: difficile de se prononcer vu le risque de catastrophe climatique qui pourrait inciter les Etats à taxer lourdement les émissions de CO2. Les actions des géants du pétrole sont appelées à connaître des pics ... ou des creux vertigineux. Pour le moment, les investisseurs les préfèrent aux titres d'Etat qui sont considérés comme risqués. Si risqués que la Commission européenne veut suspendre la notation des pays européens aidés au niveau international.



Economie: risques ou certitudes?
Le nucléaire français a de l'avenir
L'EPR, réacteur nucléaire de troisième génération en construction à Flamanville, pose de nombreux problèmes.
C’est Hervé Machenaud, membre du comité exécutif d'EDF, qui aurait  laissé entendre jeudi que l’EPR n’était pas, pour EDF, une fin en soi. "Un réacteur, quel qu'il soit, n'est jamais la fin d'une histoire technologique. L'EPR est le modèle dont on dispose en ce moment, que nous construisons ici et en Chine, bientôt j'espère en Grande-Bretagne, mais aussi en Pologne et en République tchèque. Mais cela ne veut pas dire qu'il faille s'arrêter dans la réflexion sur le modèle suivant", a-t-il ainsi fait valoir selon La Tribune. (Atlantico.fr: EDF pourrait abandonner l’EPR)

Mais les actions sont condamnées...
Pour JP Morgan Asset Management, la tendance à la baisse des marchés d'actions qui a commencé en 2000 devrait durer encore au moins deux ans. Ce qui n'exclut pas des rebonds d'ici là. «La période actuelle n'est pas sans précédent. Nous avons vécu des périodes similaires notamment entre 1907 et 1921, entre 1929 et 1942, et entre 1966 et 1982» rappelle David Shairp. Les périodes de baisse sur les marchés financiers peuvent être longues. (LeFigaro.fr  La baisse des marchés devrait perdurer jusqu'en 2014)

Ce qui incline les banques à abuser sur les frais de dépassement d'autorisation de découvert
Le comparateur de frais bancaires en ligne Choisirmabanque.com affirme que 122 des 124 banques françaises qu'il a étudiées ne respectent pas la législation et facturent trop cher le dépassement d'autorisation de découvert. Un arrêt de la cour de Cassation du 5 février 2008 a rappelé que les banques ne devaient pas pratiquer de prêt usuraire , et que ces commissions devaient être prises en compte dans le calcul du taux de prêt effectif appliqué, et non être considérées comme indépendantes. Dès lors, 122 des 124 établissements analysés par Choisir sa banque.com seraient hors la loi en appliquant des frais forfaitaire à chaque nouvelle opération qui fait plonger le découvert du client au-delà de la limite. (Incidents bancaires: les banques abusent)

Quant à la vraie valeur des réserves d'énergie fossile: difficile de se prononcer vu le risque de catastrophe climatique qui pourrait inciter les Etats à taxer lourdement les émissions de CO2. Les actions des géants du pétrole sont appelées à connaître des pics ... ou des creux vertigineux.
Les découvertes de nouveaux gisements pétroliers et gaziers en Guyane, au Brésil, en Asie centrale ou en Afrique de l'Est reculent sans cesse la date du "pic de production", le moment où la production d'hydrocarbures deviendra insuffisante ... Est-ce rassurant ? Ça l'est en tout cas pour les entreprises du secteur, qui voient leurs cours boursiers s'envoler à chaque annonce de nouvelle découverte venant gonfler, leurs stocks, de "réserves prouvées", et leurs actions servir de valeurs refuges à l'heure où même les titres d'Etat sont considérés comme risqués. (LeMonde.fr: Quelle est la vraie valeur des réserves d'énergie fossile?)

Les titres d'Etat semblent si risqués que la Commission européenne veut suspendre la notation des pays européens aidés au niveau international
Les agences de notation financières qui sont sous l'autorité de l'Esma, l'Autorité européenne de surveillance des marchés financiers, "n'auront pas le droit, si l'Esma le décide, de faire une notation de certains pays, pendant un temps limité, qui sont sous programme de soutien international ou du FMI (Fonds monétaire international) ou de l'Union européenne", a déclaré M. Barnier sur la radio BFM. En outre, l'Esma aura "la possibilité de suspendre temporairement pendant deux mois, à un moment qu'elle jugera opportun, la notation, si cette notation doit accentuer ou accélérer l'instabilité et l'irrationnalité sur les marchés", a ajouté le Commissaire. M. Barnier doit présenter mardi ses propositions pour durcir les règles de fonctionnement des agences de notations, dont les plus grandes sont Standard & Poor's, Moody's et Fitch, avec notamment la possibilité de poursuites civiles. (La Commission européenne veut suspendre de la notation de pays européens)


S. D.






S. D.


Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar





Partageons sur FacebooK

Petites annonces