Sommaire
Faits Divers - Société
28/10/2007 - 13:36

EditoWeb: Revue de presse de l'insolite

Vous avez dit insolite? Voici quelques faits et méfaits sélectionnés par EditoWeb MagaZine: WASHINGTON: Des rouquins chez l'homme de Néandertal; KUALA LUMPUR: Mariage forcé?; SILVER SPRINGS SHORE, Floride: Excuse bidon; SOUTH BEND, Indiana: Attaque aux puces...



EditoWeb: Revue de presse de l'insolite
Des rouquins chez l'homme de Néandertal

WASHINGTON (AP) -- L'image de l'homme de Néandertal va peut-être nécessiter un changement de look. Des tests ADN réalisés par des chercheurs montrent que certains membres de ce lointain cousin de l'homme moderne auraient eu la peau claire et les cheveux roux.

Ces hominidés étaient porteurs d'une mutation génétique qui affecte la mélanine, selon l'édition en ligne de la revue "Science". Cette mutation concerne le gène MC1R. Chez l'homme moderne, elle aboutit à une peau claire et des cheveux roux, explique l'équipe du Pr Holger Roempler, des universités de Harvard et de Leipzig.

L'homme de Néandertal vivait en Europe et en Asie il y a environ 400.000 ans. Le débat fait rage depuis plusieurs années sur la relation entre les Néandertaliens et l'homme moderne. Certains chercheurs pensent qu'ils ont simplement été remplacés par ce dernier, alors que d'autres estiment qu'ils ont cohabité.

Ces analyses ont été réalisées sur des fossiles découverts en Espagne et en Italie. AP


Mariage forcé?

KUALA LUMPUR (AP) -- Un agriculteur malaisien de 60 ans était bel et bien déterminé à épouser une jeune femme de 28 ans. Mais lorsqu'elle a refusé, il a décidé d'employer les grands moyens et de l'enlever.

Il l'a contrainte à grimper dans sa voiture alors qu'elle rentrait chez elle à pied après le travail dans l'Etat de Terengganu, dans l'est de la Malaisie, selon K. Manoharan, chef adjoint du bureau d'enquêtes criminelles de la police régionale.

"La famille avait au départ accepté (le mariage), mais elle a refusé d'aller jusqu'au bout. Ça l'a mis en colère", a-t-il expliqué lundi à l'Associated Press. Un ami a été témoin de l'enlèvement, qui s'est déroulé le 18 octobre dernier. Il a alerté la police, qui a contacté la famille de l'homme pour le convaincre de la libérer.

Quelques heures plus tard, la femme a été relâchée indemne et l'agriculteur s'est rendu à la police. "Il a changé d'avis quand il a su que la police le recherchait". L'homme a été remis en liberté mais fait toujours l'objet d'une enquête. AP


Excuse bidon

SILVER SPRINGS SHORE, Floride (AP) -- Le cambrioleur présumé d'une pharmacie est resté coincé pendant dix heures dans un conduit d'aération. Il a affirmé qu'il avait entendu un chat miauler à l'intérieur et tentait simplement de le secourir.

Il a fallu une heure et demie aux pompiers pour extirper Jeffrey Mumani, 25 ans, du conduit d'aération en métal du magasin mardi. L'homme a expliqué à l'"Ocalan Star-Banner" qu'il avait pénétré dans le conduit après avoir entendu un chat. "J'essayais de trouver le chat", a-t-il assuré, démentant toute volonté de cambrioler la pharmacie.

Lundi soir, Mumani a retiré la grille de l'air conditionné et a tenté d'entrer dans le magasin par le conduit, où il est resté coincé, a raconté le capitaine James Pogue, du bureau du shérif du comté de Marion. L'homme a appelé à l'aide vers 8h le lendemain matin. "Il suppliait le gérant de le laisser sortir".

Jeffrey Mumani est sorti de sa mésaventure avec quelques coupures seulement. Il a notamment été inculpé de cambriolage. Il avait déjà été condamné pour des affaires de stupéfiants et de vol. AP


Attaque aux puces

SOUTH BEND, Indiana (AP) -- Quatre policiers ont été attaqués dans le cadre d'une enquête pour cambriolage dans une maison envahie de déchets. Mais ce n'est pas un suspect qui les a sauvagement assailli le 14 octobre dernier, mais une véritable armée de puces.

L'attaque a été si virulente que les agents de police ont été contraints de subir une véritable décontamination. "Il y en avait partout, dans nos chaussettes, et même dans nos sous-vêtements. C'était dégoûtant", a raconté le brigadier Ken Stuart.

Un camion a reconduit les policiers vers leur commissariat, où ils se sont lavés avec des produits contre les puces et les poux. La femme de l'un d'entre eux avait porté des vêtements de rechange. "Les gars étaient furieux", a souligné le sergent Chuck Stokes.

Les occupants de la maison avaient récemment été expulsés, mais gardaient un chien dans la cour et lui avaient permis de se promener en toute liberté dans la demeure. AP



H.V/YahooNews









Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn