Sommaire


Musique
20/06/2008 - 13:36

El Tenor rap sa fiesta à Istres


El Tenor du rap à Istres, c'est Yanis, dont le sourire n'a d'égal que son flow. Le rap entre aussi dans le bouquet musical qu'offrira la ville d'Istres à la fête de la musique. El Tenor sera là pour la fiesta, hombre! Résumé de notre rencontre.



                                         
Le rap, à Istres, est une influence majeure. De plus, à rencontrer un rappeur qui se nomme El Tenor on peut s'attendre à voir un personnage avec des dents en métal (!!!), la casquette à l'envers et surtout, un rappeur imbu de sa personne...
Editoweb avait couvert le combat de Jimmy COLAS aux Pennes Mirabeau (article Editoweb du 12 juin 2008) et, à l'entracte, un rappeur avait littéralement chauffé à blanc la salle. Son aisance, son sourire éclatant mais surtout la réelle passion qui l'habite. Au micro, El Tenor mérite son nom.
Par l'intermédiaire de son partenaire et ami Jimmy COLAS, une rencontre entre El Tenor et moi s'organise. Le rendez-vous est pris dans les quartiers sud d'Istres.

C'est d'abord son sourire qui arrive, pour ses fans qu'il croise, ses camarades du quartier et pour moi, dès qu'il m'aperçoit. Sa poignée de main est chaleureuse et il se présente simplement par son prénom, Yanis. Instinctivement, nous sommes tout de suite à l'aise l'un envers l'autre et, à l'ombre d'un olivier, sur un banc, nous commençons à discuter. La présence de mon dictaphone ne change en rien son attitude. J'ai pourtant souvent vu qu'une fois l'interview commencée, les masques de circonstance se chaussent et les personnalités se changent.


                  
C'est avec beaucoup de maturité que ce jeune homme de 19 ans va répondre à mes questions:

Editoweb: Alors, tu viens d'où ?

El tenor: Je suis né en France, mes parents sont marocains et j'ai grandi à Istres.

Editoweb: Quelles sont tes influences musicales majeures ?

El Tenor: Rap américain, dans le rap français, Kalash l'Afro qui m'a beaucoup aidé, Berreta, Psy4 de la rime, Rhoff, Kery JAMES, les classiques quoi!

Editoweb: Comment se passe ta collaboration avec Sinik et l'Algerino ?

El Tenor: Avec Sinik, on doit se revoir pour discuter car il est en pleine tournée. L'Algerino, m'a dit que c'était bon, on va faire un truc ensemble.


Editoweb: Ton album, "Mon étoile", est dans les bacs depuis le 24 mai 2008, c'était comment l'accouchement?

El Tenor: (Ndlr: Il sourit ) mon album est né le jour de la fête du Hip Hop, espérons qu'il soit sous une bonne étoile...(Ndlr: rires encore). L'accouchement a été difficile, même si j'ai beaucoup été aidé par Jimmy COLAS, WST, Mustapha, Marco, le footballeur Youssef SEKOUR, mon frère aussi. Mais pour moi le plus dur, ça été de démarcher les boîtes de production et de faire ma propre promotion. C'était dur, oui !

Editoweb: Qui signe tes instrumentations ?

El Tenor: C'est moi (rires...) Je me paye des cours de piano classique au conservatoire et des cours particuliers de piano jazz.

Editoweb: A part la musique, tu fais quoi ?

El Tenor: Je suis animateur à l'Espace pluriel jeunes.

Editoweb: On va te voir à la fête de la musique ?

El Tenor: oui, à Istres, parking Sainte Catherine, à coté de l'hôtel Castellan, au kiosque vers 20 heures. C'est une scène rock mais ça ne me gène pas. Cela ne va pas m'empêcher de faire la fiesta, hombre !! (Ndlr: un des titres de son album).

Pour sûr, son album "Mon étoile" va marquer d'un lumineux sillage la galaxie rap/Hip Hop...

Le site de El Tenor: El Tenor

Yann DAVID







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: