Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Humeurs - Rumeurs
08/05/2019 - 22:45

Élections en UE et embrouilles entre les uns et les autres

Je sais que cela n'a rien de marrant et que les élections des eurodéputés qui aura lieu le 26 mai, va vraisemblablement nous surprendre non seulement par ses résultats mais aussi car quoiqu'il en soit les États membres serons tenues de trouver des convergences, compromis et il faut l’espérer sans compromissions.Bref, on en est à bâtir des châteaux en Espagne ou ailleurs en cherchant l'idée valise, le véhicule qui lui donnera le plus de poids et donc de subventions .



 Ci dessous, les embrouillas et postures des uns et des autres. Évidement tout se passe comme si l'immigration serait au cœur de ses élections, ainsi, le débat serait entre souverainistes et fédéralistes. Bien sur c'est réducteur et même dangereux. Ci dessous une prise de bec entre eurodéputés.

L'affirmation de l'eurodéputé allemand Jo Leinen selon laquelle la récente baisse du nombre de migrants arrivant en Europe était un "grand succès de l'UE" a été démantelée par Maximilian Krah, politicien de l'AfD, qui a rappelé au député socialiste: "Merkel ne serait pas Chancelier" sans les interventions de Matteo Salvini et Victor Orban.
S'exprimant lors du débat de DW sur l'Europe avant les élections européennes, l'eurodéputé allemand a salué les efforts de l'Union européenne pour résoudre la crise migratoire qui frappe les pays méditerranéens depuis 2015, affirmant que les politiques réussies du bloc de Bruxelles avaient garanti une baisse significative des flux migratoires du Moyen-Orient et d'Afrique vers l'Europe. M. Leinen a dit : "Nous avons eu un problème en 2015-2016 parce que la guerre en Syrie était dans notre voisinage et personne ne pouvait prévoir les centaines de milliers de personnes qui sortaient de leur misère. Mais en attendant, si vous regardez ce que nous avons réalisé, nous avons tout un paquet de mesures.
Mais le socialiste allemand a été rapidement corrigé par l'homme politique d'extrême droite Maximilian Krah qui a souligné que c'était le vice-premier ministre italien Matteo Salvini et le premier ministre hongrois Victor Orban qui avaient aidé à résoudre la crise migratoire - ajoutant que la paire avait même aidé la chancelière allemande Angela Merkel à rester au pouvoir.


Henri Vario-Nouioua












Partageons sur FacebooK
Petites annonces