Sommaire
Faits Divers - Société
16/11/2007 - 11:03

Environnement: vers l'extinction des requins et raies en Méditerranée

Plus de 40% des espèces de requins et de raies de Méditerranée sont menacées d'extinction, principalement en raison de la surpêche et des prises accidentelles, selon l'Union Mondiale pour la Nature (UICN).



Environnement: vers l'extinction des requins et raies en Méditerranée
Avec 30 espèces menacées de disparaître, "la région détient le taux de requins et de raies menacés le plus élevé au monde", indique l'UICN qui publie vendredi un rapport sur le "statut de conservation des poissons cartilagineux en Méditerranée", pour lequel ses experts ont évalué 71 espèces.

"Les requins et les raies (...) sont exposés au risque le plus élevé dans cette région, principalement dû à une pratique intense de la pêche sur les fonds marins", précise l'une des co-auteurs, Claudine Gibson.

Le rapport cite également, au nombre des "menaces importantes", la dégradation de l'habitat, la pêche sportive et "autres nuisances humaines".

Sur ces 30 espèces, treize sont considérées "en danger critique d'extinction", huit comme "en danger" et neuf "vulnérables", précise l'UIC.

En danger critique d'extinction figurent notamment la Raie de Malte (Leucoraja melitensis), qui ne se trouve qu'en Méditerranée et dont la population a décliné de 80% en raison du chalutage de grand fond, la centrine commune - ou cochon de mer (Oxynotus centrina) - et trois espèces d'anges de mer (Squatina spp.).

La mante géante (Mobula mobular), qui évolue principalement en Méditerranée, est jugée "en danger", sa grande taille (5 m pour les femelles) et sa faible capacité reproductive (un bébé à la fois) la rendant particulièrement vulnérable, notamment aux filets dérivants illégaux.

Recherchés pour leurs ailerons, le requin-taupe bleu (Isurus oxyrinchus) et le requin-taupe commun (Lamna nasus) sont victimes d'une pêche qui va bien au-delà de leurs capacités de reproduction et sont eux-aussi en danger critique d'extinction.

Pour l'UICN, seuls un embargo sur la pêche en eau profonde et l'interdiction des filets dérivants, à condition d'améliorer l'application des lois, peuvent réduire les menaces psent sur ces espèces en Méditerranée.

L'Union appelle aussi la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique, réunie cette semaine en Turquie, à fixer des limites de pêche pour les requins taupe et bleu.

H.V/Source Edicom









Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn