Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

soyez-y!
Afrique et Moyen-Orient
13/05/2008 - 11:51

Essaouira et le miracle des 3 cultures


Du 8 au 11 mai 2008 s’est déroulé à Essaouira (Maroc) la huitième édition du Festival musical des Alizés, organisé dans la vieille ville portuaire entourée de remparts qui défient l’Atlantique. Avec comme point culminant le concert du Choeur des Trois Cultures, qui chantait en latin, en arabe et en hébreu. Pour un intense moment d’émotion fraternelle.



Point d’orgue d’une série de concerts exceptionnels, rassemblant virtuoses et jeunes talents, grands chefs et nouvelles voix du chant classique ou choral, le concert du samedi 10 mai à Bab Manzah, la grande scène du Festival des Alizés, n’a pas déçu les très nombreux spectateurs qui avaient pris la salle d’assaut bien avant la représentation...

Le pari était le même que chaque année : montrer la convergence des grandes traditions religieuses et musicales monothéistes, et la proximité de leurs messages d’amour, poésie ou musique. Selon les mots mêmes de Mohammed Ennaji, principal organisateur du Festival, la main de l’artiste "est paix et amour". "Miraculeux, son lâcher libère les oiseaux messagers de la liberté". Ou encore, pour reprendre les termes d’André Azoulay, cette année encore parrain du Festival des Alizés, il s’agit de faire de ces quelques jours de musique partagée "un carrefour musical inédit d’échanges croisés qui chantent la paix".

Autres paris importants pour un Festival musical très largement classique : faire la part belle aux jeunes talents, et ouvrir les concerts, gratuitement, à toute la population souirie. La musique est un moyen de toucher et d’ouvrir tous les coeurs, elle ne doit pas être réservée à une élite, et la création contemporaine est accessible à toutes les oreilles, c’est aussi le message du Festival des Alizés.

D’où, samedi 10 mai à 21h30, un concert profondément émouvant, sous le signe de la mise en musique des textes et poèmes latins, arabes et hébreux. Tout d’abord l’Orchestre national de Lille, placé sous la direction de son Chef Jean-Claude Casadesus, interpréta avec rigueur et émotion le Requiem de Fauré, chanté en latin par le Choeur des Trois Cultures, qui rassemble des chanteurs issus des cultures arabe, chrétienne et hébraïque, avec pour solistes Caroline Casadesus, soprano, et Michel Piquemal, baryton...

Lire la suite: http://www.afrik.com/article14269.html

Y.K/sourcesWeb










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest